. TR1 TR2 TR3 TR4 TR5 TR6 TR7 TRA TR8 TR9TR10LCGOLLCTOO PORTABLES LARA FILMS LIVRES LE SITE

                                     Forum News Fans Boutique Mailing-list Contact

En route vers Mu

En route vers Mu, par Patrick Guay, le 04 juillet 99.

Les poignets écorchés par de rudes cordes, Lara se réveilla. Devant ses yeux, qui s'ouvraient, des formes floues s'animaient..

- La revoilà parmi nous, cette salope ! éructa une voix sévère surgie du passé.
- Pourquoi ne pas l'avoir tuée tout de suite ? demanda une voix masculine à l'accent italien.
- Là où nous allons, elle peut encore servir...
- Servir à quoi ? s'enquit brusquement Lara en se redressant du lit de fortune sur lequel elle était étendue.
- De chair à canon, ma pauvre chérie..., répondit platement la voix du passé.

Maintenant Lara voyait clairement. Elle se trouvait dans une toute petite pièce bardée de boulons et de métal. De par sa forme ovoïde, elle devina qu'elle voyageait à bord d'un sous-marin. Devant elle, se tenait un homme vêtu de noir, portant le sigle des hommes de Bartoli et la femme arboraient des ailes membraneuses repliées derrière son dos. Lara reconnut aisément...

- Natla ! Comment est-ce possible ?
- Pendant que vous éternisiez stupidement votre exploration jusqu'à la ruche de mon antique royaume, répondit la souveraine de l'Atlantide, je me suis relevée et j'ai fuit à bord d'une machine de mon peuple. Longtemps, j'ai cherché le moyen de me venger de vous, mais les moyens me manquaient. Du moins, jusqu'à ce que j'entende parler de vos retentissants succès contre la bande à Bartoli. Etant donné la haine corrosive qu'éprouvent les survivants à votre égard, il n'a pas été tellement difficile de les convaincre, eux et leur nouveau chef -Claudio, ici présent, de financer cette expédition vers... Mu.
- Ce continent n'existe plus ! riposta Lara en testant discrètement la solidité de ses liens. Il a été englouti bien avant l'Atlantide.
- Et nous étions ses héritiers, mais beaucoup de son antique savoir a été perdu. Le scion n'en représentait qu'une infime partie. Lorsque j'aurai accédé aux laboratoires secrets de Mu, plus rien ne pourra m'empêcher de créer une race nouvelle, qui dominera cette planète. Oui, l'évolution connaîtra un souffle nouveau !
- Toujours aussi névrotique, fit remarquer Lara. Pourquoi me renseignez-vous sur tout cela ? D'ailleurs, je ne vois pas ce que les hommes de Bartoli auront à y gagner.
- Ils seront mes premiers mutants ! s'écria Natla, d'un air fanatique. Ils seront les généraux de mon armée de conquête. Le monde ressentira à nouveau l'extase de mon règne !
- J'avoue ne pas comprendre ce que je fais ici, dit Lara en s'emparant subrepticement d'une petite lame cachée à dessein dans la doublure de sa culotte. J'étais dans ma tente, à bout de souffle après avoir combattu un psychopathe changé en araignée, et voilà que je passe des vents glacés de l'Antarctique à ce sous-marin faisant route vers je ne sais où...

- Ce Willard, que tu as combattu, reprit Natla, il ne tenait qu'une parcelle du pouvoir du Mu. Une autre météorite de ce genre est jadis tombée sur Mu et ses habitants avaient appris à canaliser son énergie. Moi aussi je l'utiliserai ! Mais pour y accéder j'ai besoin de toi.
- Qu'est-ce qui vous fait croire que je ne m'échapperai pas à la première occasion.
- Ha ! ha ! ha ! ricana la souveraine de l'Atlantide. Expliquez-lui Claudio...

L'homme aux traits latin s'avança vers Lara, un sourire carnassier aux lèvres.
- Nous tenons votre majordome en otage.
Une vague de colère submergea Lara. Il était vrai que son serviteur se mettait toujours dans ses pattes, mais elle l'aimait tout de même !
- Ca ne se passera pas comme ça ! protesta Lara.

Pendant que Claudio se dirigeait vers elle, sa lame avait terminé de rompre ses liens. Alors, se dressant d'un trait, elle asséna un violent coup de coude à Claudio et l'envoya valser par terre. Elle se rua ensuite sur Natla, mais fut stoppée dans son élan une décharge électrique. Se convulsionnant par terre, elle vit la souveraine de l'Atlantide, tenant un bâton électrifiée en main, se pencher sur elle et lui dire :
- Pas cette fois, Lara. Je n'ai pas fait l'erreur de vous sous-estimer...

Puis, soudainement, elle entendit les tintements lointains d'une clochette. Devenait-elle folle ? Puis elle se retrouva dans sa chambre. Un soleil radieux se levait par la fenêtre vitrée de sa véranda. A ses côté, le majordome agitait une petite cloche pour lui annoncer que le petit déjeuner était servi. Ce n'était qu'un rêve ! Bien sûr ! Il y avait plusieurs mois qu'elle était revenue de l'Antarctique. Trop longtemps à vrai dire ! Souriante, Lara descendit l'escalier.

C'était décidé. Dès demain, elle partirait pour une autre et quatrième aventure...

Donnez votre avis sur cette histoire directement à Patrick Guay ou sur le forum de Captain Alban.