. TR1 TR2 TR3 TR4 TR5 TR6 TR7 TRA TR8 TR9TR10LCGOLLCTOO PORTABLES LARA FILMS LIVRES LE SITE

                                     Forum News Fans Boutique Mailing-list Contact

Premières impressions... grinçantes

Premières impressions... grinçantes ! par Christophe Lepagnol, le 22 décembre 98

Un adage populaire dit qu'il faut tourner 7 fois sa langue dans sa bouche avant de parler. Un autre dit que la première impression est toujours la bonne. Je fais un mélange de tout ça et je vous livre un avis sur le scénario et le déroulement du jeu. Quant à la technique...à vous de juger.

Pour moi TR3 commence très bien puisque, bénéficiant d'une guéguerre commerciale locale, j'ai trouvé TR3 neuf pour 279 franc! (Alors ceux qui s'moquent, au fond, avec leur CD de TR piraté pour 15 balles, je leur dis d'être plus discrets. En effet, petite anecdote connexe, en allant payer le jeu je me suis retrouvé derrière un lycéen, avec 2 potes hilares, qui achetait sans complexe 70 CD à graver d'un coup soit 600 balles de CD payés en petites coupures... Certainement qu'il a beaucoup de travaux à sauvegarder. Ou alors il veut faire une copie de sauvegarde de son disque dur de... 42 gigaoctets. Enfin, refermons la parenthèse).

Donc, j'installe DirectX6 et je lance le jeu.

Alors, comme pour TR2 dirais-je, l'histoire est très mal mise en place. Moi on m'a toujours dit à l'école de présenter en introduction le contexte, les tenants et les aboutissants, bref de donner envie de voir la suite. Ici, on se fracasse d'entrée sur le film introductif mal réalisé. La météorite qui tombe sur la terre n'a rien de mystérieux ou d'inquiétant. On ne sait pas ce qu'elle a causé (sauf si on a lu toute la notice ce qui confirme que le film est mal fait). Et puis le jeu commence avec Lara en pleine jungle, là, comme ça. Style Indiana Jones à la recherche de l'arche perdue qui au début du film est dans la jungle et puis c'est comme ça, vous fermez votre g.... A la différence que dans le film de Spielberg on ne passe pas 6 heures à galérer sur plusieurs niveaux sans comprendre ce qu'on fait là. Même la petite animation à la fin du premier niveau est très obscure. Alors peut-être que l'on nous explique ce que fait Lara ici à la fin de ce premier tableau dans la jungle, je le saurai bientôt, mais jusqu'à présent seul un souci d'amortissement me pousse vraiment à poursuivre le jeu.

Dans TR1 l'histoire était bien introduite. On comprenait où on était et pourquoi on y était.

Messieurs, à titre gratuit, voici une idée pour résoudre ce problème : au lieu de toujours séparer la visite de la demeure de Lara, intégrez-la comme départ de l'histoire. Par exemple, on se retrouverait dans la demeure (avec peut-être des mystères moins tordus parce que pour aller faire du Quad, j'en ai ch...) et après un événement quelconque mais incontournable on pourrait, au choix, recevoir une lettre apportée par le serviteur de Lara, ou recevoir une visite ou je ne sais pas..., Lara tombe sur un bouquin dans la bibliothèque qu'elle ne connaissait pas et elle découvre quelque chose. Enfin n'importe quoi qui crée un départ cohérent à l'histoire ! Merci.

Maintenant sur le déroulement des premiers niveaux. Ma plus grosse critique va sur les points de non-retour. Cette remarque n'a de sens que dans le cas d'une exploration complète des niveaux afin de trouver tous les secrets. Or il y a trop de passages, des points de non-retour, qui, une fois franchis, ne permettent pas la marche arrière. L'exemple de ce problème se trouve dès les premières secondes du tout premier niveau. Si vous vous lancez dans la pente, même après avoir choisi le bon côté, il est trop tard ! Il y avait un secret dès le départ ! Insupportable ! Pourquoi ? Parce que l'on sait qu'on a raté un secret à la fin du niveau, pas avant. Et très souvent dans les niveaux que j'ai terminé je n'ai pas pu compléter les secrets. C'est d'autant plus rageant quand on sait qu'il existe dans TR3 un niveau secret accessible uniquement pour celui qui a découvert tous les secrets des autres niveaux ! Une gageure ! Sauf à recommencer les niveaux incomplets à zéro. Et dans le domaine de la répétition des choses, il y a déjà France Info qui m'abrutit pas mal alors je vais éviter de me taper 2 ou 3 fois de suite le même niveau pour trouver une mini trousse de soins manquante !

Voila ça m'a fait beaucoup de bien d'extérioriser ce problème des points de non-retour, vous pouvez pas savoir. Il fallait que ça sorte.

Toujours est-il que c'est vraiment dommage pour un jeu d'une telle qualité de ne pas toucher la perfection à cause d'une mise en scène déficiente. Hé oui, ne dit-on pas que la perfection n'est pas de ce monde...

Evidemment un tel procédé rallonge la durée de vie du jeu. Maintenant je ne vais plus oser me lancer dans la moindre pente ou franchir la moindre rivière avant d'avoir inspecté les alentours polygone par polygone, pixel par pixel. J'aurais préféré que la durée de vie du jeu augmente par d'autres procédés parce que moi, la jungle par exemple, je commence à en avoir la nausée à force de progresser petits pas par petits pas ! Quant à jouer avec la soluce... ça gâche mon plaisir.