. TR1 TR2 TR3 TR4 TR5 TR6 TR7 TRA TR8 TR9TR10LCGOLLCTOO PORTABLES LARA FILMS LIVRES LE SITE

                                     Forum News Fans Boutique Mailing-list Contact

Critiques sur les trois premiers épisodes

Commentaires & critiques sur les trois premiers épisodes par El Fracasor, le 12 avril 2001.

TR1

A mon humble avis, c'est surtout grâce à l'ambiance que Tomb Raider est devenu si captivant.

Très curieusement, la première image que j'ai eu de ce jeu est que c'était le plus silencieux auquel j'ai joué. Le fait qu'il n'y ait aucune musique* de fond fait ressortir l'aspect ténébreux des choses ; aspect auquel j'ai eu d'emblée l'étrange réflexe d'associer le caractère de l'héroïne, peut-être parce qu'à l'époque je connaissais mal son personnage...

(*) : Par musique de fond, on n'entend évidemment pas les coups de feu, même si ça pourrait se fondre dans les intempestifs courants d'air et les énigmatiques bruits d'éboulis lointains (..en parlant surtout des premiers niveaux, soulignons-le.).

But du jeu :
Ici, Lara Croft part à la recherche du mythique Scion. Un bien curieux pendentif qui fut divisé en 3 fragments par les légendaires mais pas très connus souverains du continent de l'Atlantide et qui possède de fabuleux pouvoirs. Mais elle n'a pas fait ça toute seule ; en fait c'est Jacqueline Natla (2) qui lui a demandé ce petit boulot (..ce à quoi Lara a sèchement rétorqué : " Je suis désolée, je fais ça pour le sport. ").

Pour le contact, elle emploie un dénommé Larson (j'avais cru entendre Larcen au départ mais bon..), un gars rustre pas vraiment doué pour la diplomatie (ça tombe bien, Lara n'aime pas ça non plus..).

Toujours est-il que 4 niveaux plus tard, on les voie s'entre-tuer. Pourquoi ?

En admettant que Larson soit vraiment de mèche avec Natla (c'est normal, d'ailleurs..), quel intérêt aurait-il à la descendre tout de suite d'autant plus que son employeuse savait pertinemment que Lara lui rapporterait un fragment ?

En cherchant sa réponse chez Natla (ou plutôt en fouillant..), elle apprend effectivement que le Scion a été divisé en 3 mais elle découvre aussi qu'un certain Pierre Dupont (2) recherche les autres fragments. Voilà encore une excuse pour aller chercher des noises à quelqu'un...

En passant beaucoup de détails, on arrive au dernier niveau où on se voit obligé de pulvériser le Scion, ce qui est assez frustrant d'ailleurs. Tout pète et Lara se barre sans demander les restes...

En fait, cette scène finale m'a un peu déçu ; le joueur aurait sûrement apprécié une quelconque explication sur le dénouement légèrement boiteux.

TR2

Dans cet épisode(peut-être un des meilleurs), le changement par rapport au premier opus est remarquablement radical : une retouche complète du personnage (finie la poitrine anguleuse, enfin la vraie natte qui flotte au vent) , de nouveaux mouvements et la capacité de conduire une moto-neige.

Et surtout de nouveaux ennemis bien humains : tous les membres d'une secte mafieuse sous les ordres de l'éminent Marco Bartoli (3).

Lara (4)[..tiens j'ai oublié de la présenter] a plus l'occasion de se balader à l'air libre ou au fond de l'océan. Ca change vraiment des interminables souterrains (cf. niveaux 5 à 9 de TR1 surtout..) auxquels elle a déjà tant été confrontée.

Les énigmes sont plus ardues car les niveaux sont plus "civilisés" (surtout ceux à Venise et sur la plate-forme pétrolière) . Alors que celles de TR1 se limitaient la plupart du temps à des clefs et des leviers, on trouve ici des cartes d'accès, divers éléments électroniques, des bidules et même un marteau de gong.

C'est aussi dans cet épisode que Lara aura l'occasion de buter plein d'ennemis humains. Dans les niveaux habités (encore Venise..), on ne dit pas(c'est même normal..)mais que ce soit dans la gigantesque carcasse du Maria Doria ou au fin fond du Tibet, les cadavres s'entassent interminablement. Se rend-elle véritablement compte de la réputation de tueuse qu'elle est en train d'avoir tout au long de cet incessant massacre?

Ok d'accord elle s'en fout. Tout ce qu'elle veut, c'est la dague de Xian.

Un bien curieux et bien décoré poignard de style assez chinois qui possède la singulière propriété de métamorphoser en dragon le gars qui aurait les c... de planter la lame en plein dans son cour ; dans ce cas pas d'inquiétude, jamais Lara ne le fera (quoique..).

Encore une fois, si elle réussit à l'avoir non sans mal, à quoi diable ce foutu couteau va-t-il lui servir ? Si ce n'est à être joliment exposé dans les vitrines de son petit musée gratuit à domicile...

Ben oui mais non mais 'y a pas de quoi être fière de ces tueries sans queue ni tête; au moins le Marco, il avait peut-être un vrai motif et pis il se prenait la tête dessus depuis un bon bout de temps.

Pis comment qu'elle fait avec tous les cadavres qu'elle a sur les bras à la fin?

Qui c'est qui nettoie toutes les saletés dans la maison après?

Sans parler du sang qui sèche sur les jolies tapisseries ni des tripes qui collent sur les tapis, 'faudrait peut-être lui donner une augmentation conséquente à ce brave Jeeves sinon il va déprimer ce pauvre vieux. 'Vous rendez compte, les horreurs que Lara lui fait allègrement partager?

Ah, elle s'en fout elle voit ça tout le temps.

Toujours est-il que le but du jeu a été atteint mais, reconnaissons-le, Marco s'est bien défendu. Ciao Padrino.

TR3

Les changements qui m'ont frappé ici, c'est surtout les nouveaux niveaux (bon, c'est normal) et les nouvelles tenues(5). Il y a aussi des nouveaux mouvements: Lara peut s'agripper à certains plafonds, s'accroupir et ramper dans des passages étroits(ça plaît à beaucoup, ça..) et enfin elle peut piquer un sprint et se jeter à terre en roulant. Ah pis 'y a aussi de nouveaux véhicules : un quad, un engin subaquatique et un bateau à moteur.. C'est surtout la diversité des niveaux qui attire.

[Tiens, 'y en a une en trop..]

But du jeu:
Aller vaillamment quérir au quatre (précisément) coins du monde des artefacts extraterrestres sur la demande du Docteur Willard (6); en effet, celui-ci a entrepris des fouilles assez poussées au cour du mystérieux continent Antarctique et a découvert une bien curieuse tombe qui lui a mis la puce à l'oreille...

Encore un employeur aigri qui va finalement se fracasser avec Lara dès que celle-ci aura amèrement décelé la supercherie: les quatre fragments de météorite rassemblés servent à faire des manipulations génétiques. Délirant.

Evidemment, Lara ne l'entend pas de cette oreille mais ce scientifique fourbe et écossais a plus d'un tour dans son sac.

Encore une fois, à quoi diantre vont servir ces bouts de 'on-ne-sait-quoi' à Lara ?

Elle les revend même pas...Ah surtout pas! Partons même de suite à la recherche du dernier artefact qui sera encore plus inutile que les précédents, mais si ça peut me faire vivre encore un peu, je tente l'aventure.

Cet opus supplémentaire appelé le Dernier Artefact emmène Lara dans le domaine loch-nessien de Willard où elle continue ses recherches sur la fameuse Main de Rathmore tout en se fightant avec les spectres du clan Willard et des pseudo chiens de Baskerville. Avec tout ce folklore, il y a vraiment de quoi choper l'accent. S'agit-il véritablement d'un retour aux sources pour Lara ou reste-t-elle vraiment fidèle à son Angleterre natale?

Ces deux premiers niveaux sont très beaux, mais bon, 'y a pas que ça dans le jeu. La suite se déroule dans le tunnel sous la Manche, puis dans le laboratoire sous-marin de Willard où on n'y trouve pas que des jolies choses. Après Lara se retrouve au zoo de Poissy et enfin dans les catacombes.

La fin est décevante (un peu comme dans TR2 Golden Mask) , on ne sait pas qu'est-ce ce mystérieux dernier artefact lui a apporté (les 4 autres non plus d'ailleurs..). Et puis on nous le refera, tiens, le coup de la montgolfière sortie de nulle-part...

Rapide conclusion sur les 3 épisodes

Le plus dommage dans ces épisodes c'est qu'on ne raconte pas assez au joueur la véritable histoire de l'artefact, pourquoi précisément Lara le recherche-t-elle et comment en a-t-elle eu connaissance? Bon, cette question s'applique surtout pour TR2 en fait...

Mais si on regarde par exemple TR1, le scénario nous dit bien le pourquoi de la quête mais la fin est presque insignifiante et sans suite. On aurait au moins pu nous dire pourquoi il se trouve que Natla est un monstre alors que dans sa vie antérieure elle avait quand même réussi à gouverner l'Atlantide ? Pourquoi retrouve-t-on des fragments de Scion dans son musée par la suite alors que l'île entière s'est volatilisée?

Mais la plus étrange mais néanmoins pertinente question que l'on puisse se poser est la suivante: "Comment et où sont morts Larson et Pierre?"

1) Tous deux avec la cage thoracique perforée, l'un dans la tombe de Tihocan, l'autre dans le sanctuaire du Scion.

2) Pierre au fond d'une fosse dans le Colisée à Rome, Larson avec les os rompus dans un jardin à Rome aussi.

3) On nous raconte n'importe quoi.

A propos de TR2, le problème est plus du genre "Comment Lara a-t-elle eu vent de la dague de Xian?". Il n'y a aucune transition entre la séquence fmv d'intro et celle qui commence une nouvelle partie. C'est d'autant plus regrettable que cette fois, la fin m'a beaucoup plu. Sinon, le reste est quasiment impeccable, excepté les dialogues pas très clairs à propos du Séraph et l'absence d'explication sur le Talion.

Il paraît que le scénario de TR3 a déplu à beaucoup. C'est vrai que la fmv d'intro est peu explicite mais le déroulement des niveaux me paraît pourtant assez structuré; le seul point noir, c'est vraiment l'utilité des fragments de météorite pour Lara, si ce n'est pour empêcher les autres de les utiliser mais curieusement, je trouve ce comportement un peu trop individualiste. D'ailleurs, la fmv finale n'est pas vraiment convaincante. Quelque chose d'encore plus étrange, c'est le fait que Lara ne soit pas affectée par les radiations du météore lors de la confrontation finale. Willard nous a tellement baratiné à ce sujet qu'on y croirait quasi. Et quand on voit Lara se sortir de là indemne et pure comme de l'eau de source, on est quand même en droit de se poser quelques questions...