. TR1 TR2 TR3 TR4 TR5 TR6 TR7 TRA TR8 TR9TR10LCGOLLCTOO PORTABLES LARA FILMS LIVRES LE SITE

                                     Forum News Fans Boutique Mailing-list Contact

Critique de TR6

Critique de Tomb Raider 6 - L'ange des ténèbres, par Gaia, le 08 avril 2004.

I/ Critique de premier abord

Enormément de personne n'ont pas aimé ce jeu...

1) un jeu court et bâclé
2) des bugs à n'en plus finir la liste
3) un nouveau personne bâclé, lui aussi
4) malgré un scénar bien mené, certaines choses restent incomprises

... mais d'autres l'ont réellement adoré...

a) Lara est magnifique
b) Tomb Raider est révolutionné par une nouveauté : un personnage masculin jouable
c) les décors sont magnifiques et diversifiés même s'il n'y a que Paris et Prague
d) une interactivité entre tous les personnages
e) un jeu non linéaire et contre différents des autres

...tâchons de savoir pourquoi...

a - Introduction

Après un an et demi d'attente, voici enfin la sortie officielle du jeu : Lara Croft, Tomb Raider : The Angel of Darkness. Tant attendu, le jeu a fait fureur... Et dès les premières images, nous remarquons le changement de notre héroïne favorite. Un air sombre et des yeux maquillés, noircis par la dureté de son visage. Plus belle que jamais dans son petit ensemble en jean (élue tenue préférée de Lara dans TR6), Lara est pourtant difficile à manipuler ! Ne sachant de quel côté elle semble vouloir aller dans les escaliers, elle arbore quand même un sacré pouvoir de séduction grâce à ses nouveaux mouvements... Lara peut grimper aux gouttières parisiennes. Après avoir enfin compris tous les mouvements de ses 5000 nouveaux polygones, Lara devient une part de nous et avec elle, nous acquérons des forces qui lui permettent de sauter plus haut, de frapper plus fort.

Enfin ! Nous l'attendions tous ! Lara peut frapper à coups de pieds et de poings ! Son mode discrétion lui permet de faire un back kick splendide qui impose le respect. Lara est donc revenue plus faible mais aussi plus entraînée... Au fur et à mesure qu'elle avance, nous en apprenons sur elle. Le prédateur devient la proie ! Une nouveauté dans l'univers de Tomb Raider. mais alors... Si le jeu et Lara sont si merveilleux? Qu'est-ce qui cloche?

b - EIDOS ou la volonté de fer

Malgré toutes ces 3 années d'efforts compensées par Core Design... le jeu verra probablement une version longue naître dans pas longtemps. En effet, le jeu a été bâclé pour des raisons de pratique. EIDOS Interactive a en effet demandé à vendre le jeu sans même qu'il soit réellement fini! Résultat : des niveaux supprimés... Même chose pour ce nouveau personnage jouable : Kurtis Trent. Celui-ci peu aimé des hommes, fidèles à Lara, a été victime d'EIDOS. Conçu pour donner du renouveau à Lara et à Tomb Raider, Core s'est tout de même vu lui couper des niveaux jouables ainsi que des pouvoirs. Kurtis devait acquérir lui aussi de la force tout au long de ses niveaux jouables. Avec son minois mal rasé et son charme souriant à n'en point résister, il en a fait craquer plus d'une ! Mais beaucoup reste froids devant son immaniabilité face à Boaz. Si Kurtis est robuste et fort, le jeu étant bâclé, nous ne pouvons nous débarrasser de Boaz dans les règles de l'art avec ce Chirugai des Ténèbres. De plus, Boaz étant d'un têtu !!! Kurtis, lourd, ne court pas très vite et il se fait vite rattraper par Boaz. Mais là n'est pas la question. Les fans respectent Lara et refusent d'entendre parler d'un nouveau personnage qui pourrait "lui voler la vedette".

c - La guerre des sexes

Malgré tout, les fans semblent tout de même rester fidèles, même la gent féminine. Il est clair que si les hommes ont le droit de fantasmer sur Lara... Les femmes trouvent leur compte sur Kurtis ! A chacun donc son envie. Et d'ailleurs, s'il a été révélé que beaucoup de femmes jouaient à Tomb Raider, beaucoup d'hommes aiment aussi Kurtis.

d - Qualité graphique

Du côté des décors... On reconnaît bien là le style de Core Design (à savourer pour la dernière fois avant la reprise de Tomb Raider par Crystal Dynamics). Et même si les pubs de Europe 2 à Paris collées au mur ne sont pas forcément très bien vues, les rues de Paris sont splendides ! On y trouve du plaisir à s'y balader.

i:Paris : ville lumière

Apparition de Kurtis très discrète et peu orthodoxe : on le trouve assis devant une bière à fumer sa clope, l'oreille tendue sur la discussion de Lara et Pierre, le barman. Je demande à voir les rues de Paris vides à 7h du matin, même si c'est un ghetto! Des coins de rues inutiles et simplement conçus pour le plaisir des joueurs aux plaques de rues accrochées au murs, les décors sont réglos et bien conçus.

Grâce à des cinématiques de plus en plus belles, nous avons la joie de voir Lara faire un saut de l'ange au mont de Piété pour échapper à une explosion, une rencontre énigmatique avec le beau Kurtis, une courses poursuite dans le Louvre... Lara se fait un nouvel ami d'une drôle de façon et tout ceci révolutionne le monde de Tomb Raider. Jamais Core n'avait osé donner un regard aussi tendre et triste à Lara. Face à Kurtis, Lara semble démunie de sens. Le regardant partir à reculons, elle le poursuivra jusqu'à ce qu'il lui dise qui il est. Et même s'il la laisse sans armes, elle lui soulèvera toujours le menton le plus amicalement possible. Autant de cinématiques énigmatiques... parlons en !

ii : Le Louvre...

L'un des plus magnifiques musées français, et peut-être même du monde. Vous arrive un flingue dans votre cou alors que vous venez d'éviter un truc volant qui vous a frôlé le ventre. C'est alors qu'on vous désarme de la façon la plus ... sensuelle qui soit ! Partant de votre bras gauche, on vous caresse le ventre pour vous retirer votre 9mm. Pour finir, vous réussissez à vous retourner malgré que le canon d'un charmant revolver froid et métallique vous en empêchait. Accompagné de doux violons plus mélancoliques que jamais, vous dévorez, sous le charme, ces yeux bleus magnifiques. S'en suit un des plus intenses regard que vous n'ayez jamais connu dans les yeux de Lara. Toujours sous l'emprise métallique de son arme à feu, il recule, vous laissant sans défense face à un tel charme. C'est alors que vous décidez de le poursuivre, également pour sauver votre peau. S'il vous fait un coucou souriant et ironique avant de se laisser tomber, vous n'hésitez pas à braver la dureté des escaliers et de leurs rambardes pour le rejoindre au plus vite... Mais il vous devance et vous le retrouvez étendu par terre, inconscient... avant de vous faire assommer, à votre tour.

e - Les cinématiques

Plus qu'intenses, les cinématiques de TR AOD sont splendides. A voir : la cinématique de fin. Une musique envoûtante et une énigme à couper le souffle. Où est Kurtis? Le Dormeur s'est rendormi, certes... Mais les quelques petites notes au violon qui accompagnent Lara et son départ nous laissent sur notre fin. Nous ne demandons que la suite, qui se fait attendre. Tant de questions suivent cette fin de jeu. Nous avons bravé les bugs et défauts d'un jeu puissant pour finir par nous poser des questions. Il va sans dire que TR7 se fait à présent beaucoup attendre. Mais nous apprécions alors le premier sourire de Lara dans TR AOD... Un sourire confiant et révélateur alors que le Chirugai prend vie dans ses propres mains.

f - Les inconvénients

Malgré tout... TR AOD reste apprécié de beaucoup de fans. Enormément tout de même restent ébahis devant l'incompatibilité de Kurtis ou bien la nouveauté immaniable de Lara. Après plusieurs sondages, TR6 a quand même été énormément apprécié ! De l'ingéniosité de Lara Croft, nous sommes passé à son humanité... Un intelligence sexy qui l'amène au sommet des icônes de jeux vidéos. Lara attire encore plus de monde. Toujours plus belle et plus brillante, nous nous attendons à de nouvelles surprises.

Tant de critiques concernant Tomb Raider 6. Toutes aussi mal fondées que les autres. Des "j'aime", "j'aime pas" sans réflexions qui me poussent à donner suite à une grande tirade de critiques bonnes et mauvaises. Bien que les mauvaises soient discrètes et pouvant paraître absentes... The Angel of Darkness reste mon jeu préféré dans l'univers de Tomb Raider. Il n'arrivera jamais à la cheville de "The Longest Journey" mais Core a fait un grand pas avec TR6.

Soit ! Attendons la version longue. Et après, les fans pourront soit quitter définitivement ce monde d'aventures et de recherches... Ou bien y revenir plus forts et plus compréhensifs. EIDOS a voulu faire de son mieux face à nous. Il ne tient qu'à Crystal Dynamics de recoller les morceaux. En ce dernier volet qui leur est consacré, Core a fait le tri dans ses fans en testant leur résistance et leur fidélité sans même le savoir. EIDOS a voulu faire grand... Espérons qu'ils ne conduisent pas Tomb Raider à sa perte en changeant de boîte de créations.

g - Le scénario

Tout ça pour dire que si, personnellement, scénariquement parlant, The Angel of Darkness est de loin mon préféré, et qu'il aurait besoin d'un bon coup de correction de bugs... Mais il a su me charmer au plus haut point. Il est, certes court... Mais tellement plus attractif que les autres. Kurtis amène sa fraîcheur dans cet univers et l'intrigue nous laisse demandeur !

Mais qui ne fait pas d'erreurs? Dieu, peut-être? Tout le monde peut se tromper. Core a tenté quelque chose d'énorme et EIDOS ne les a pas aidé, au contraire. Sacré défi que Core a relevé là. Tant de bruit pour si peu d'erreurs... Aux vues des critiques de magazines, Tomb Raider 6 est loin d'être le pire des jeux vidéos ! Beaucoup ont été déçus face aux jeux précédents? Qu'il n'en tienne qu'à eux. Un nouveauté n'est jamais parfaite. Pourquoi ne pas plutôt attendre la fin de cette trilogie avant de critiquer à tord et à travers? Regardons bien le niveau de ce jeu et son histoire... Ce qu'il signifie, ce qu'il veut dire, ce qu'il inspire, ce qu'il représente!! Ce que nous pouvons ressentir grâce à sa musique n'a pas d'égal. Son intensité nous transporte ainsi que sa nouveauté.

Allons... Laissons les mauvaises langues à part et admirons un travail d'équipe fantastique. Nous savons ce que représente The Angel of Darkness à nos yeux et ce que nous avons éprouvé à la mort de Kurtis ou au sourire final de Lara...

Qu'y a-t-il de plus important, à votre avis?

II/ Après-critique de TR6 et de Kurtis...

a - Introduction

Après y avoir "réellement" jouer. Et par ça j'entends à partir d'un PC qui tient réellement la route et le haut niveau de ce jeu... Je suis au regret de me tenir droite face aux médisants de Tomb Raider, The Angel of Darkness.

b - Retour sur Lara

Lara n'est en rien saccadée. Elle est au contraire d'une beauté époustouflante, d'une netteté et d'une fluidité étonnante comparés aux autres. merci au T&L (Transforming and Lightening). Ce qui m'a bien sûr amenée ... au Louvre ! la scène sensuelle de Kurtis Trent et bla bla bla et nia nia nia.

c - Retour sur le Louvre

D'abord avec une excellente carte son, j'ai pu admirer les battements de coeur tantôt rapides et tantôt plus réguliers de Lara (ou de Kurtis?). Je n'ai pas eus de décalages à cause du Chirugai, ni de quoi que ce soit. La scène, aussi nette qu'on aurait cru que Lara marchait sur de l'eau. Alors mélangez tout ça aux violons et aux regards incessants, et vous obtenez ce qu'on appelle une scène "à bout de souffle" Ou comme dirait un metteur en scène : "Committing... to the moment".

d - Angel of Darkness vs. The Last Revelation

Malgré encore quelques petits bugs résistants (notamment la jambe), je n'ai plus droit aux yeux "exorbités" de Lara, mais à des yeux enfin remplis d'expression d'horreur, d'étonnement, de questions... Ce qui évidemment m'amène à persister que TR6 est probablement le meilleur Tomb Raider après le The Last Revelation. Comparons. Ces deux volets sont d'un différent hallucinant. TR4 est très long et basé en Egypte. TR6 est court est basé à Prague et à Paris. Le chaud, et le froid. La nuit, et le jour. Autant dire que ces deux là sont totalement opposés. Mais quelque chose les relie : leur histoire. A part du sable et des cailloux, nous sommes face à un scénar qui se tient à peu près la route. Même si TR6 détient réellement un scénar, les autres sont beaucoup plus effacés. Nous nous retrouvons là... et nous jouons. Pourquoi Lara se trouve dans ces pyramides... Seule elle le sait ! dans Tr6, malgré une très mauvaise explication primaire de quelques faits, nous savons au moins pourquoi Lara va à tel ou tel endroit.

e - Retour sur Kurtis

TR6 reste pour moi une révolution des Tomb Raider. Il est évident que si EIDOS avait laissé CORE finir son travail, nous aurions eus droit à peut-être l'un des meilleurs jeux en 2004. Kurtis bâclé, Lara buggée et des révélations vagues... ce n'est pas du tout ce à quoi les fans s'attendaient. En effet... Kurtis devait tenir un rôle beaucoup plus important dans TR6 ! Et il devait être un réel personnage à jouer. Pas seulement celui que nous file Lara quand elle n'arrive pas à dégommer un pauvre protozoaire... Core tient à ce que Kurtis fasse partit de TR7... On s'attache si facilement à ses personnages. Mais le changement des directives de EIDOS nous donne peu d'espoir quant à la survie de Trent. Cela dit, je doute que CORE laisse son jeu en de mauvaises mains. Et Crystal Dynamics à une renommée à préserver. Il était prévu un retour de Kurtis dans le 7 par CORE. Maintenant, allez savoir ! Il a subit de telles mauvaises critiques. Il est pourtant un personnage capital pour Lara.

f - L'éternelle question de la relation Lara / Kurtis

Il était temps que Lara vive un peu plus d'amour et d'eau fraîche et se repose un peu plus de ces archéologies ! Kurtis amène du frais et du renouveau dans tout ça ! Ca fait du bien et au(x) joueur(s) (entre parenthèse parce que des fois, j'ai l'impression d'être la seule à le penser). Il nous faut réapprendre à manier un personnage, nous avons sur le dos de nouvelles énigmes à résoudre, de quoi nous mettre sous la dent.

g - Game Over

Malgré énormément de défauts dans ce dernier volet et en attendant (la fin de l'année?) le 7e volet, TR6 requiert un maximum de configuration de haut niveau pour une parfaite optimisation. Et cette configuration, je l'ai enfin. C'est magnifique. Tout bonnement magnifique ! Je ne pouvais imaginer plus qu'une telle réalité dans les gouttes d'eaux, ses cheveux qui volent et ces yeux qui s'expriment. Core design a vu très grand en faisant ce jeu. Ils ont trop vite prévu la sortie mais ce n'est pas à eux qu'il faut s'en prendre. si Crystal Dynamics ne tient pas la route... EIDOS sera toujours là pour leur faire comprendre, croyez moi. Je prends la défense, ici, de Core Design car je reste persuadée que TR6 était incomplet à sa sortie. Et qu'un jour, nous verrons sortir The Angel of Darkness, Version complète. J'ai confiance en CORE design. Ils ne nous ont jamais déçus. Alors pourquoi ça commencerait?