. TR1 TR2 TR3 TR4 TR5 TR6 TR7 TRA TR8 TR9TR10LCGOLLCTOO PORTABLES LARA FILMS LIVRES LE SITE

                                     Forum News Fans Boutique Mailing-list Contact

Tomb Raider et l'amulette du pouvoir

Tomb Raider et L'amulette du Pouvoir ou l'histoire du Soudan par Lara Croft, par Nerak, le 18 juillet 2004.

Introduction

Cherchant un livre pour distraire mon ennui, je me faufile parmi la " littérature de Quai de gare ". Buffy, Angel, Roswell, Alias, Tomb Raider le berceau de la vie, Tomb Raider et l'amulette du pouvoir...

Tiens, ce titre ne me dit rien. Voyons voir.. Inspiré du jeu vidéo. Chouette ! Ce n'est pas issu d'un film ! Et la couverture représente Lara Croft telle que dans " Tomb Raider : L'ange des ténèbres ". Intéressant. Je retourne le livre et lis le résumé. Lara à la recherche d'une mystérieuse amulette, des ennemis qui tentent de la tuer. Je suis tentée. Je craque et m'achète le livre. Huit heures plus tard, je le referme. Fini.

C'est un ouvrage que je qualifierai d'intéressant à plusieurs titres. Tout d'abord, il donne une explication au retour de Lara. Ensuite, il fait une approche tout a fait intéressante d'une partie de l'histoire du Soudan pour ceux qui ne s'y sont jamais intéressés. Si l'on excepte l'histoire de l'amulette, les faits historiques sont exacts. Enfin, il fait passer un bon moment ce qui, finalement, n'est pas la moindre des choses pour un ouvrage n'ayant d'autre prétention que la distraction.

1. Le livre

a) Les personnages

- Lara Croft : Est-il encore besoin de présenter la belle aventurière ? Lara entre la dans un conflit qui dure depuis plus d'un siècle et se présente plus redoutable que jamais.

- Kevin Mason Junior : archéologue et fils d'un archéologue réputé, ce séduisant jeune homme est le héros qui tire Lara des sables du désert, alors qu'il cherchait une amulette aux grands pouvoirs. Mais il n'est pas le seul sur la piste et entraîne Lara dans une aventure à travers l'Afrique. Courageux, connaisseur, il semble cependant que Kevin Mason Junior n'ait pas tout dit à notre héroïne.

- Omar, Hassam, Gafaar : ces trois soudanais, fanatiques à leur manière, deviennent les alliés de Lara. Ils sont même plus que ça, la considérant comme une sorte d'héroïne quasi divine a qui ils sont prêts à donner leur vie. Ils sont courageux, connaissent parfaitement le désert et sont prêts à tout pour aider Lara dans la mission qu'elle a accepté : trouver et détruire l'amulette de Mareish.

- Malcolm Oliver : ce vieil ami de Lara lui permet de traverser le Kenya pour atteindre les Seychelles. Ancien chasseur reconverti dans le safari photo, les animaux d'Afrique n'ont aucun secret pour lui. En suivant Lara, il se retrouve confronté à des ennuis dont il n'avait pas idée.

- Les mahdistes : la secte des Ansars existe toujours. Et ce sont les fidèles du Mahdi qui poursuivent Lara à travers l'Afrique, guidés par un chef invisible.

b) Le scénario

Lara, enterrée vive dans les le temple d'Horus, est sauvée in extremis par un jeune archéologue : Kevin Mason Junior.

Par un concours de circonstances, Kevin est persuadé que Lara cherchait l'amulette de Mareish volée par Gordon, administrateur britannique, au Mahdi Muhammad Ahmad Abd Allah avant la prise de Khartoum. Il lui propose un alliance afin de retrouver cet objet d'une valeur inestimable : l'amulette donnerait le pouvoir à celui qui la détiendrait.

Par ailleurs, l'archéologue n'est pas le seul à penser que Lara sait où est l'amulette. Les Ansars, disciples du Mahdi, en sont également persuadés.

Contrainte et forcée, Lara se lance dans l'aventure et y rencontre des alliés.

2. L'auteur, un nom venu du space opera

Reprenons depuis le début. Il s'agit donc d'un livre. Mais pas de n'importe quel livre. Son auteur se nomme Mike Resnick et représente une sommité de la science fiction américaine actuelle. Né en 1942, il démarre très vite puisqu'il publie son premier article en 1957, il a donc 15 ans, et son premier roman en 1962. Pourtant il reste un écrivain assez peu remarqué, brassé dans la pléthore d'auteurs qui écrivent sur le même thème.

Il est cependant très prolifique et rédige sans discontinuer histoires courtes, nouvelles et articles (environ 2500) entre 1962 et 1976 !

Mais c'est avec " Kirinyaga: A Fable Or Utopia" (en français Kirinyaga, une utopie africaine récompensé en 1989) qu'il se fait connaître. Et qu'il fait connaître sa passion pour l'Afrique, continent omniprésent dans ses récits quand il ne rédige pas un space opera.

Peu connu en France, il se lance avec ce " Tomb Raider et l'amulette du pouvoir " dans un exercice auquel il s'est déjà essayé puisqu'on lui doit entre autre la novellisation de la série télévisée Galactica.

Ce n'est donc pas un hasard si tout au long du livre, Lara traverse l'Afrique du Nord au sud jusqu'au Seychelles.

3. Le périple de Lara à travers l'Afrique

Et parlons en du périple de Lara. Enfouie sous le temple d'Horus à Edfou, elle est sauvée par un jeune historien, Kevin Mason Junior, qui l'emmène dans une aventure qui la poussera d'un hôpital du Caire à Louxor en voiture puis en bateau, de Louxor à Assouan en croisière, d'Assouan à Abou Simbel en chameau puis en bateau, et de nouveau de chameau et à cheval pour arriver à Khartoum, capitale du Soudan. Ce ne sera qu'une étape puisqu'elle traversera aussi le Kenya pour finir aux Seychelles (voir la carte).

Elle se trouve lors de cette aventure mêlée à l'un des épisodes les plus connus de l'histoire du Soudan : le règne du Mahdi Muhammad Ahmad Abd Allah et la résistance du général George Gordon qui parvint a tenir Khartoum face aux troupes du Mahdi.

4. Aux sources de l'histoire

Pour comprendre cet épisode central de l'intrigue, il faut revenir à la fin du XIXème siècle. L'Egypte n'est pas encore sous protectorat anglais, et le nord du Soudan croule sous la domination égyptienne, qui y trouve des ressources tant matériel qu'humaine, alors que le sud est rattaché à l'Empire Ottoman. L'esclavage y est encore pratiqué dans le Sud sans que l'Angleterre n'y trouve rien à dire. En 1823, Mehemet Ali, Vice roi d'Egypte, fonde Khartoum, capitale du Soudan Egyptien. Au Sud, le sultanat de Darfour garde son indépendance et le soudan se trouve de fait coupé en deux : le Soudan Egyptien au nord, administré de 1877 à 1880 par le britannique Charles George Gordon, qui veut abolir l'esclavage (source de la richesse du pays), et le Sultanat de Darfour au sud.

Apres sa démission, Gordon voyage, notamment aux Seychelles, ou il pense découvrir l'arbre du fruit défendu de la bible, en Angleterre, puis s'installe à Jérusalem.

En 1882, après la mise sous protectorat anglais de l'Egypte, les tensions dans le pays monte d'un cran. A cette époque, Muhammad Ahmad Abd Allah s'autoproclame Mahdi (messie) et réunit autour de lui des disciples, les Ansars. En 1885, l'armée du Mahdi prend Khartoum après une bataille durant laquelle Gordon, rappelé de Jérusalem, trouve la mort.

Mais la victoire du Mahdi est de courte durée puisqu'il meurt 5 mois plus tard. Son successeur, le calife Abdallah al-Taaisha, n'aura pas beaucoup plus de chance puisque les troupes mahdistes sont définitivement vaincues en 1898 à Omdurman. A ce sujet, il est à noter une petite erreur de Mike Resnick qui attribue cette victoire à Gordon. Bel exploit pour un homme qui était alors mort depuis presque 6 ans!

En 1956, le Soudan devient indépendant mais reste en proie à une guerre civile plus ou moins violente. Il est à noter que l'influence mahdiste existe encore dans ce pays puisque le petit fils du Mahdi, Sadiq al Mahdi, du parti Oumma, a été élu brièvement premier ministre en 1986. Un coup d'état militaire renverse le gouvernement en juin 1989. De plus, les populations du Sud, historiquement soudanaises et africaines, s'opposent à celle du Nord, plus arabe et islamisée, qui contrôle le pays.

Conclusion

Etrangement, Lara ne se voit jamais opposée à la guerre civile qui tue pourtant plusieurs dizaines, voir centaines de personnes par jour, sans compter la famine qui sévit dans le Sud du pays.. Sans doute est ce là la raison pour laquelle l'auteur fait évoluer son héroïne dans la seule ville de Khartoum, gardant ainsi la magie des pays lointains intacte en évitant une réalité beaucoup plus horrible.

Les amateurs de Lara Croft en seront pour leurs frais. Pas de tombes à explorer dans la semi obscurité des torches, pas de ville menaçante la nuit, pas de monstres horribles et surnaturels qui en veulent à la vie de Lara dans cette aventure...

Le personnage même de Lara est transposé en une sorte de femme insensible et indestructible pour qui la vie humaine n'a de valeur que si elle est de son côté. Si cet aspect de la personnalité de l'héroïne est inévitable dans le jeu, il ne l'est plus dans le roman ou cette caractéristique aurait pu être travaillée de façon à rendre le personnage moins caricatural dans son rôle de héros d'aventure.

D'autre part, toute l'aventure se déroule sous le chaud soleil d'Afrique. Que ce soit en Égypte, au Soudan ou au Kenya, Lara ne se déplace jamais que de jour. L'ambiance propre à l'univers Tomb Raider se trouve ainsi dépossédé de l'un de ses principaux attraits.

De plus, la version française propose une rédaction en forme de roman de quai de gare qui, si elle permet une lecture rapide, laisse le lecteur sur sa faim en lui proposant qu'une aventure à demi achevée. Néanmoins cela s'explique par le fait que l'auteur ait prévu une trilogie (merci à AC de cette précision).

Pourtant, ce livre comporte également des points positifs, notamment dans la documentation et l'exactitude historique dont il fait preuve.

Par ailleurs l'auteur fait montre d'une connaissance réelle des pays qu'il décrit.

De plus l'aventure par elle-même s'avère un successeur tout à fait honnête des aventures d'Alan Quartermain ou d'Indiana Jones.

Ce petit livre est donc dans la lignée des Buffy et autres Smallville, écrit pour et destiné à un public adolescent. Mais il n'en reste pas moins que sa lecture permet de passer un bon moment et d'ajouter des éléments à la légende de Lara Croft.