. TR1 TR2 TR3 TR4 TR5 TR6 TR7 TRA TR8 TR AS ROTTR SOTTR LCGOL LCTOO LC GO PORTABLES FILMS LIVRES

                                     Lara Croft News Fans Boutique Le site Contact

Mens sana in corpore sano

Mens sana in corpore sano, par Véolio, le 18 novembre 2005.

Quiconque connaît un tant soit peu l'univers de Tomb Raider peut se rendre compte que Lara Croft est un personnage vraiment à part. Il existe des tonnes d'autres héros de jeux vidéos : Sam Fisher, Mario Bros, Zelda, Duke Nukem... Aucun n'a de véritable point commun avec Lara. Pourquoi ? Parce que Tomb Raider est un jeu dont la substance est beaucoup plus profonde qu'il n'y paraît de prime abord.
Les 'fans' ou 'Tomb Raider-maniaques' ayant joué aux jeux vidéos et vu les films ont tous forcément à un moment ou à un autre pris conscience qu'il existe quelque chose au-delà de cette très belle héroïne, de ses prouesses physiques, des décors stupéfiants dans lesquels le joueur est entraîné et des aventures palpitantes qu'elle vit.
'Tomb Raider' est beaucoup plus que tout cela. C'est un état d'esprit.
Lara Croft n'est pas une héroïne anodine. Au cours des jeux, ont peut la voir parler (trop peu, il est vrai) et agir. Les films possèdent l'avantage de présenter une Lara Croft peut-être plus vivante et réaliste.
Au fil de ces ouvres, une personnalité se dessine. Certes, Lara est une « gentille », au sens de ceux qu'on peut trouver dans les films de Walt Disney, par exemple. Mais ce qui fait justement son intérêt, c'est que ses créateurs ont eu le bon goût d'étoffer sa personnalité afin de la rendre plus réaliste qu'une simple héroïne de fiction.
Premièrement, Lara Croft est une jeune femme profondément cultivée. A l'heure où l'on sent dans la société comme une sorte de grand vide, où des personnalités comme Jacqueline de Romilly ou Christiane Desroches-Noblecourt déplorent la raréfaction voire même l'abandon de l'étude des langues mortes dans l'enseignement secondaire , à l'heure où l'éducation nationale connaît une crise indéniable et où la recherche tire la langue, Lara Croft, toute virtuelle qu'elle soit, fait figure d'exception et d'oiseau rare dans un paysage culturel et audiovisuel français où la culture se résume pour beaucoup d'enfants et d'adolescents à la Star Academy.
Mieux encore. Lara Croft ne se contente pas d'être une personne intellectuellement brillante. Il suffit de jouer quelques instants au jeu ou de regarder les films pour se rendre compte que c'est également une athlète accomplie. Qui illustre mieux que Lara Croft l'adage romain Mens sana in corpore sano ?
Enfin, et conséquence probable du premier point, Lara Croft est un personnage extrêmement mature malgré son jeune âge. On sent bien qu'elle a quelques valeurs, dont au moins celle qui consiste à placer la vie d'un homme au-dessus de toute chose (sauf quand elle n'a pas d'autres choix, ce qui est souvent le cas, il faut bien se défendre). Sans pour autant tenter d'imposer ses principes à autrui ou se faire la porte-parole d'une religion ou d'une idéologie, Lara Croft est tout simplement une humaniste, comme le serait n'importe quelle personne qui a consacré sa vie à l'étude de l'histoire des hommes, de leur milieu, de leurs réalisations, des civilisations qu'ils ont construites et des valeurs qui les ont fondées.
Ajoutons à cela de nombreuses autres qualités, comme le sang-froid, l'humour, le sens de la répartie, le pragmatisme... et la liste s'étire à l'infini suivant les situations.
Voilà l'important, la substance que peuvent tirer les jeunes du jeu vidéo Tomb Raider et du personnage qu'il met en scène.