. TR1 TR2 TR3 TR4 TR5 TR6 TR7 TRA TR8 TR AS ROTTR SOTTR LCGOL LCTOO LC GO PORTABLES FILMS LIVRES

                                     Lara Croft News Fans Boutique Le site Contact

La chute des roses

La chute des roses, Partie 1, par Eleo, le 17 août 2004.

Début | Chapitre précédent | Chapitre suivant

Ce jour était un jour comme les autres au manoir Croft. Le soleil qui commençait à se lever embrasait la cour et la végétation. La seule musique que l'on pouvait percevoir était celle des fontaines et du vent dans les arbres. Quelques oiseaux accompagnaient la douce musique de l'aube, une belle journée pointait le bout de son nez. Mais profiter de l'aube ne fait pas partie des hobbies favoris de Lara Croft, et depuis une heure elle s'entraînait sur son parcours du combattant, enchaînant sauts périlleux et acrobaties de toute sortes. L'aurore est idéale pour s'entraîner, il ne fait pas encore trop chaud, la rosée garde notre corps à une température agréable, l'esprit se sent libéré de toute les peines que nous a fait supporter la nuit. Lara se préparait à partir pour une expédition des plus périlleuse ; un client l'avait contacté il y a une semaine. C'était un jeune héritier Italien qui recherchait un présent pour sa fiancée. Mais pas une simple babiole à trois euros, non, il voulait un ou des objets uniques au monde et d'une beauté qui se couplerait avec celle de sa future femme. Après des jours de recherches, Lara retrouva dans un vieux manuscrit l'existence du bouquet élémentaire. Un mythe qui l'intéressait au plus haut point, il aurait s'agit de la création des éléments eux-mêmes, dont les caractéristiques seraient enfermées dans des roses, sept roses formant le bouquet élémentaire.

Une aventure magique pour Lara qu'elle n'a pu refusée.
Après beaucoup de recherches, elle découvrit que la première rose crée était la rose bleue, de l'élément de l'eau. Mais la Terre est recouverte à 80% d'eau, ce qui étendait les recherches à des années entières et Lara n'avait pas tout ce temps. D'après la légende, les roses enfermaient l'esprit des dieux qui contrôlaient les éléments. Et que chaque dieu désirait la présence d'un autre dieu pour que cela forme un équilibre. Donc, qu'est ce qui se rapproche le plus de l'eau ? Ce n'est pas le feu, ils sont opposés, ni l'air, mais la terre à besoin de l'eau, donc le dieu de l'eau doit se trouver dans de l'eau près de la terre, ce qui n'avance guère Lara. Il restait trois éléments mais Lara ne voyait vraiment pas lesquels ils pouvaient être, elle avait donc besoin de faire plus de recherches, ce qui l'avait emmenée à la grande bibliothèque de Londres.

« Mademoiselle, puis-je vous aider ? »

C'était une vieille femme qui devait bien avoir quatre-vingts ans. Elle portait une robe bleu clair ce qui lui donnait énormément de classe.

« J'aimerais des livres qui traitent des éléments et des fleurs, s'il vous plait » répondit Lara.
« Se sont deux sujets bien différents mais les livres sur le jardinage se trouvent au premier étage, et pour les éléments voyez plutôt au troisième étage. »

Lara remercia la femme et parti pour le troisième étage. Bon sang combien de livres y avait-il là ? Des dizaines, même des centaines qui définissaient les éléments comme étant seulement l'eau, la terre, le feu et l'air. Mais il manquait toujours à Lara trois autres éléments. Après trois heures de mal de tête et de coupures aux doigts, elle fini par trouver : la glace, la foudre et les ténèbres. Voilà ce qui lui manquait, et la glace étant de l'eau, la rose bleue devait se trouver dans une mer près des pôles. Lara décida de commencer par le pôle sud, direction l'Amérique du sud.

La Rose Bleue

Lara connaissait bien l'Amérique du Sud, Surtout le Pérou pour ses montagnes gigantesques qu'elle avait déjà visitées ; que de souvenirs de ce pays magnifique. Aujourd'hui elle explorait une petite ville du nom de Punta Arenas tout au sud du pays. Elle avait loué du matériel pour explorer le fond de l'eau jusqu'au pôle. Un maillot de bain, un bateau et elle était partie.

Le soleil cognait fort et ça faisait depuis trois jours que Lara explorait les fonds de l'eau et rien, aucune trace d'un temple ou d'une grotte. Mais tout à coup un signal apparu sur le sondeur. Lara ne se fit pas prier, elle enfila sa combinaison de plongée, prit son harpon et plongea. Elle était toujours fascinée par la mer et ses multiples paysages. Bien qu'ici c'était plutôt vide, il y avait juste du sable, pas de poissons, pas de coraux, un paysage marins vide de toute vie, du bleu, rien que du bleu, ça lui donnait plutôt des frissons.
Lara s'arrêta net, elle l'avait trouvé, l'entrée du temple, une grotte s'enfonçant dans le sable, un simple trou dans le sol. Il y avait juste la place pour passer, mais sans les bouteilles d'oxygènes ni les palmes ; le trou semblait sans fond, on ne voyait rien et Lara hésitait ce qui n'était pas vraiment son genre. Elle inspira une énorme bouffée d'air et s'engouffra dans le tunnel, abandonnant ses bouteilles et ses palmes à l'entrée. Elle battait des pieds très vite car ses bras, collé au le long de son corps, ne pouvaient pas l'aider à avancer. Elle avait un petit gadget sur son front qui éclairait devant elle, mais à par la nuit des ténèbres on ne distinguait rien. Les parois se rapprochaient de plus en plus, l'oxygène commençait à manquer, Lara nageait de plus en plus vite, car elle se rendait compte que si s'était encore loin elle allait y rester. Mais Lara n'abandonne jamais et la lumière apparu, de l'eau bleu turquoise dans une énorme pièce immergée, aux murs lisse comme dans les piscines, et de l'air en haut. « Vite, vite Lara dépêche-toi de remonter à la surface » se disait-elle, ses bras la poussaient vers le haut et c'est alors que le plaisir de l'air pénétrant dans ses poumons lui fit pousser un soupir de soulagement. Lara fit la planche pendant quelques minutes pour se calmer et reprendre ses esprits. Il n'y avait pas énormément d'espace entre l'eau et la pierre, juste ce qu'il fallait. Ne nous attardons pas et plongeons.

La salle était ronde, et comme par magie, de la lumière traversait les murs, ce lieu était d'une incroyable beauté, il y avait des poissons et des coraux peints sur les murs qui semblaient bouger avec les mouvements de l'eau. Lara explorait les murs car on pouvait distinguer des inscriptions dessus, elle reconnu les sept roses gravées en lignes et au bout de cette ligne une forme étrange comme un gros requin. Lara avait un très mauvais pressentiment, après être remontée encore une fois pour se réalimenter en oxygène, Lara retourna devant les murs. Sept roses, se trouvaient devant elle blanche, jaune, rouge, vert, bleue, noire et grise. Lara appuya sur la rose bleue et la pierre s'enfonça dans le mur. Il y eu une énorme secousse suivi d'un calme plat. Lara se retourna, ce qui l'effrayait le plus, c'était qu'elle n'avait pas ses armes, ce qui n'allait pas beaucoup l'aider vue la monstruosité qui se trouvait devant elle. Une sorte de mélange entre un requin et un espadon, avec des dents de T-rex, des nageoires de baleine tranchantes comme des rasoirs. La bête ne bougeait pas, elle restait immobile devant Lara qui commençait encore à manquer d'air. Puis ne pouvant plus tenir Lara fonça vers le haut de la caverne pour reprendre sa respiration et replongea, le monstre se précipita sur elle la gueule grande ouverte, mais Lara ayant une grande agilité arriva à esquiver les mâchoires, mais une des nageoires du monstre la blessa à la hanche. Lara regardait de tous les côtés et c'est alors qu'elle aperçut dans le renfoncement du mur la rose bleue attendant paisiblement qu'on vienne la chercher. Mais le monstre ne laissait pas une seule minute de répit à Lara, une fois qu'il réussit à se retourner, il chargea de nouveau et percuta Lara de plein fouet. Celle-ci s'écrasa sur le mur d'en face. Il y avait deux problèmes : le monstre qui apparemment ne lâcherait pas Lara et le manque d'oxygène qui obligeait Lara à remonter souvent. Elle n'avait pas le choix, il fallait qu'elle prenne la rose et qu'elle sorte de là. Nageant à pleine vitesse, le monstre à ses trousses, Lara récupéra la rose dans le renfoncement du mur, puis, d'un coup, la bête stoppa.

La rose dans la main, le monstre en face d'elle, Lara n'avait pas envie de réfléchir, elle fonça vers le tunnel par où elle était rentrée, la rose accrochée à sa combinaison. Pleine vitesse, mais Lara ne progressait pas. Elle comprit. La gueule grande ouverte, le monstre aspirait de l'eau cherchant à l'aspirer aussi. Quelle panique ! Dans le petit tunnel, Lara faisait presque du sur-place, la douleur dans ses jambes était insupportable, mais la lumière de la sortie embelli son regard. Elle forçait, de toute ses forces, puis, elle sorti du tunnel et remonta à la surface. Le soleil lui brûlait les yeux, elle s'évanoui dans le bateau...

Lorsque Lara ouvrit les yeux, il faisait nuit et la mer semblait être un immense lac noir. La Lune laissait un petit reflet blanc qui dansait avec les vagues. C'était magnifique. La rose bleue était désormais à elle et c'était la seule qu'elle irait chercher vu le danger des épreuves. C'était une pierre sublime, d'un bleu turquoise, la fleur semblait humide au toucher et on avait l'impression de voir un mouvement d'eau à l'intérieur. Une seule fleur était suffisante mais ce n'était pas aussi évident que ça semblait l'être...

Une fois de retour sur la terre ferme, Lara décida d'aller à l'hôtel de la plage pour se reposer un peu avant de repartir.

Le lendemain elle se réveilla assez tôt, comme elle ne pouvait pas encore aller déjeuner elle alluma la télévision, il y avait le journal sur toute les chaînes, et Lara se rendit compte qu'elle avait déclenchée une terrible catastrophe.

« ...depuis hier le niveau des mers et océans ne cesse de baisser. Selon les spécialistes, ils pourraient être asséchés dans sept jours environ. »

Ce n'était sûrement pas un hasard, Lara avait du manquer un chapitre, et dans sept jours il n'y aurait plus d'eau sur la Terre. Que faire ? Remettre la rose à sa place ? La réponse devait sûrement être dans l'un des livres que Lara avait emmené avec elle. Lara lisait à toute vitesse et c'est avec effroi qu'elle découvrit la solution. La seule façon de stopper le cataclysme était de récupérer toutes les roses et de former le bouquet élémentaire. Chaque rose déplacée entraînerait un cataclysme avec l'élément en question. Lara avait donc sept jours pour trouver les six roses manquantes avant que l'eau ne disparaisse de la Terre.

Début | Chapitre précédent | Chapitre suivant

Donnez votre avis sur cette histoire directement à Eleo ou sur le forum de Captain Alban.