. TR1 TR2 TR3 TR4 TR5 TR6 TR7 TRA TR8 TR AS ROTTR SOTTR LCGOL LCTOO LC GO PORTABLES FILMS LIVRES

                                     Lara Croft News Fans Boutique Le site Contact

Les plumes de l'existence

Les plumes de l'existence, Partie 1, Chapitre 1, par Eleo, le 18 déc 2004.

Début | Chapitre précédent | Chapitre suivant

Partie 1 : Guerre des lumières

Chapitre 1 : Eden temple de la vie

Un jour les cieux décidèrent de créer la vie, alors Céleste, la fille de Dieu, laissa tomber une de ses plumes sur la Terre. La plume parcourut le monde laissant derrière elle une poussière d'or, faisant pousser arbres, fleurs, animaux.Céleste confia à la plume le pouvoir de donner la vie.
Mais ricanant dans l'ombre, Chaos, le frère de Céleste, rêvait de pouvoir et de maléfices. Il est l'opposé de sa sour, un grand ange aux ailes noires, il a décrété que la vie devait forcément avoir une fin. Ainsi naquit la plume noire, avec le pouvoir de donner la mort. Les deux plumes furent enfermées dans la boîte de l'existence, dans le temple de la Vie. Un temple secret qui ne serait accessible qu'une fois tous les 1000 ans.

« Le temple de la vie ! Voilà qui est intéressant ! » s'exclama Lara en refermant son livre.

Bien que l'hiver approchait à grand pas la journée était magnifique. Un beau soleil blanc illuminait le ciel de toute sa splendeur. Lara était enfermée dans sa bibliothèque, elle feuilletait plusieurs ouvrages dans l'espoir de partir pour une nouvelle aventure. Elle était particulièrement intéressée par cette légende, sur les plumes de la vie et de la mort. Elle avait fait un calcul et le temple de la Vie devait être accessible le lendemain, il fallait qu'elle se dépêche. Une fois le livre rangé à sa place elle partit vers sa chambre pour préparer ses affaires. Juste le nécessaire pour sa mission, son petit sac à dos, ses pistolets ainsi qu'une trousse de secours en cas de besoin, elle partirait dès le lendemain pour le Népal et l'Himalaya.
La valise reposait à côté de son lit, Lara décida de piquer une dernière tête dans sa piscine avant de partir. La tête la première elle plongea et fusionna avec les eaux, elle était très excitée de partir à nouveau à la recherche d'une relique.

Bien qu'il était tard, le soleil rendait la chaleur accablante couplée à une humidité insupportable. Il n'y avait plus grand monde et la plupart des touristes étaient rentrés boire un café, laissant le terrain libre à Lara. Pour commencer il fallait juste suivre un petit chemin rocailleux longeant la montagne, menant à un cul-de-sac. Enfin, pas tout à fait car une petite crevasse se présentait poliment à Lara. Celle-ci s'engouffra dedans et longea les parois particulièrement étroites, elles se resserraient de plus en plus et Lara devait veiller très attentivement de ne pas se retrouver coincée. Une fois sortie de là, l'escalade devenait bien plus délicate et dangereuse. Le soleil commençait à se coucher et le vent à se lever. Devant Lara trônait une pente de sable tombant dans le vide, un gouffre la séparait de la falaise. Lara n'avait pas d'autre choix que de se laisser glisser sur la pente et sauter pour s'accrocher à la paroi en face, un exercice qu'elle avait pratiqué de nombreuses fois, mais qui restait toujours aussi délicat et mortel. De plus le manque de prises pour s'accrocher rendait la réception presque impossible. Avant de sauter Lara sortit une petite paire de jumelles de son sac et examina la paroi. Il y avait bien un passage plus haut qui s'enfonçait dans la roche, il ne fallait plus reculer.
Une grande inspiration et elle était partie. Les particules de terre donnaient une vision floue ce qui n'arrangeait pas la situation, surtout que le sol céda plus tôt que prévu et Lara tomba dans le vide. Heureusement qu'elle a de bons réflexes car sinon c'en était fini, elle eu juste le temps de s'accrocher à une fissure par le bras gauche, observant les pierres disparaître dans le néant. Une fois qu'elle eût reprit ses esprits, Lara recommença à grimper. Le moindre faux pas serait fatal, il fallait donc avancer doucement et sûrement. Collée à la paroi comme une sangsue sur une bête, Lara fusionnait avec la pierre, celle-ci formait de petits piques pointus écorchant et griffant sa peau.
L'escalade dura une heure tellement il fallait que ce soit précis. Plus elle montait plus le vent soufflait, Lara s'était retrouvé plus d'une fois en déséquilibre. La saleté infectait ses blessures et la démangeait affreusement, elle espérait bientôt pouvoir se reposer. Elle leva la tête, le passage était à quelques centimètres, juste un petit effort suffisait. Une grosse rafale de vent la fit tomber et elle eût juste le temps de s'accrocher à la corniche. Elle s'engouffra dans le trou, et profita de quelques secondes de répit pour reprendre son calme et sa respiration avant de ramper dans le noir.
Il y avait juste la place pour qu'elle passe, ses bras étaient repliés le long de son corps, elle ne pouvait pas se servir de ses jambes car il n'y avait pas assez d'espace de plafond. L'intérieur de la montagne était en terre très meuble ce qui était particulièrement désagréable en raison de toute la poussière qui tombait.

Le plafond s'abaissait de plus en plus, Lara commençait à avoir du mal à respirer, elle forçait sur ses bras qui étaient de plus en plus écorchés au niveau des coudes. Elle progressait aveuglement et sa tête était maintenant couchée par terre. Elle respirait de la poussière ce qui la faisait tousser encore plus. Elle finit par arriver à la fin du tunnel, mais c'était une voie sans issue. Lara commençait à étouffer, sa gorge la brûlait et ses blessures s'aggravaient, elle avait réussit à tendre un bras en avant mais elle ne sentait que de la pierre. La panique l'envahit, la mort lui tendait la main. Mais elle sentit sur la pierre comme un espace en relief et appuya de toutes ses forces dessus, avant de tomber dans le vide.
Lara roula dans une grande pièce. Elle s'agenouilla et toussa de toutes ses forces pour dégager sa gorge encrassée et goûter au plaisir de l'air. Une fois qu'elle se sentit mieux elle se releva et reprit ses recherches.

C'était une petite pièce carrée en terre, les murs étaient très abîmés et présentaient plusieurs fissures de tailles importantes. Derrière elle il y avait des inscriptions dans une écriture qu'elle ne connaissait pas, Lara les effleura et le mur se souleva laissant apparaître une magnifique forêt embrasée de lumière.

Les arbres étaient immenses, les feuilles paraissaient être en or ou en argent, des oiseaux chantaient et volaient de branche en branche, l'herbe était d'une infime douceur et de petites fleurs violettes formaient un grand tapis coloré, c'était un endroit envoûtant.
Le vent était semblable à des rires d'enfants ou au chant d'une femme. Lara avait parfois l'impression de voir des silhouettes près des arbres, des personnages qui se cachaient, couraient, riaient.
Puis le ruissellement de l'eau enchanta ses oreilles, une cascade sortait de la pierre et s'écoulait dans un trou d'eau qui paraissait d'une profondeur infinie.

Le chant était de plus en plus fort, Lara s'approcha, et elle la vit, une jeune femme vêtue d'une robe blanche, une longue chevelure enlaçant ses épaules et son dos, elle laissait sa main effleurer l'eau, tout en chantant. Lara voulu s'approcher mais elle s'arrêta quand une autre personne arriva, un ange noir. Ses cheveux descendaient jusqu'aux épaules, il était vêtu de cuir et portait plusieurs ceintures, dont deux autour de la taille qui se croisaient.
Il s'approcha de la jeune femme et s'assit à ses côtés, celle-ci arrêta de chanter, il l'a pris par les épaules et se pencha sur son cou. Un bruissement fit se retourner Lara mais il n'y avait rien, de retour dans sa position initiale les silhouettes avaient disparues. Lara fronça les sourcils et marcha vers la cascade doucement, les rires et les chants avaient cessés, il n'y avait plus que le bruit de l'eau et du vent dans les feuilles.
Proche de l'eau Lara se pencha, mais ce n'était pas son reflet qu'elle voyait, mais celui de Céleste. Elle resta crispée devant le reflet qu'elle ne lâchait pas des yeux, elle commença à prendre peur, des larmes coulèrent sur le visage de la fille, des larmes de sang, et Lara percevait des cris, des hurlements de terreur et de douleur dans sa tête.
Lara se retourna d'un coup sec et vit Chaos à deux centimètres d'elle. Déséquilibrée, elle tomba en arrière dans l'eau.
Lara nagea pour remonter à la surface, il n'y avait plus personne. Elle sortit de l'eau et se pencha de nouveau, mais cette fois c'était bien son reflet qu'elle voyait. Soudain une goutte de sang se noya dans l'eau cristalline, Lara se leva d'un bond touchant son visage avec ses mains mais pas la moindre trace de sang, de plus elle remarqua que toutes ses blessures avait disparues mais sa tête était encore emplie des étranges visions.

Lara quitta la cascade et partit vers la droite, la forêt laissa place à une plage de sable blanc et aux coquillages d'or. Des mouettes dansaient autour de Lara et allaient nicher dans les arbres au bord de rochers et légèrement la mer venait glisser sur le sable. Le palais se trouvait juste de dos à ce spectacle, Lara leva les yeux, elle la voyait encore, sur la terrasse, Céleste...
Un frisson parcouru le dos de Lara et un hurlement résonna vers la mer. Lara sentit quelque chose tomber sur elle, c'était un oiseau mort, ensanglanté. Elle fit un bond en arrière, ses traces de pas se remplissait de sang et la mer avait perdu ses belles couleurs cristalline pour des eaux noires aux reflets rouges, les arbres étaient morts avec des apparences squelettiques, les hurlements galopaient de nouveaux dans sa tête. Soudain, quelque chose ou plutôt quelqu'un lui agrippa le bras. C'était encore cet ange noir, son regard était effrayant, il serrait sa main si fort que ses ongles la blessèrent et du sang coula sur ses doigts. Il tordit le bras de Lara pour la mettre à genoux et ensuite il la poussa violemment en arrière.
Lara tomba et massa son bras tout en dévisageant son agresseur qui se léchait les doigts avec de grands airs de satisfaction et de plaisir. Cet ange n'avait rien d'un ange, il était très effrayant. Lara continua de masser son bras qui laissait voir cinq plaies assez profondes, quand elle releva la tête Chaos avait disparu. Même si cette endroit était charmant il semblait qu'il cachait de pénibles et douloureux secrets ?!

Lara ne voulait pas rester une seconde de plus sur cette plage, elle fit le tour et arriva devant le temple qui ressemblait plus à un palais avec de grands escaliers bordés par des arbres en fleurs.
Lara monta et arriva sur la terrasse, avant de rentrer elle fit le tour pour aller derrière le palais. Et elle était toujours là, sa longue chevelure blanche dansait avec le vent, sa longue robe flottait dans l'air, et ses yeux bleus se noyaient dans les océans, une légère brise caressait son visage et paisiblement elle regardait la mer. Une femme d'une incroyable beauté, munie d'une paire d'ailes magnifiques, aux plumes de soie, une déesse au cour tendre et aux mains douces.
Lara aurait voulu avancer, mais elle ne pouvait pas, elle était hypnotisée par cette femme. Lara respirait doucement mais soudain son souffle s'arrêta, la fille s'était retournée et la fixait droit dans les yeux, elle paraissait si triste, si vulnérable mais qu'est ce qu'elle était belle ! Elle avança vers elle, près d'elle, encore plus près, puis elle passa à travers Lara qui en resta tétanisée. Elle se retourna mais Céleste avait de nouveau disparu.
Lara qui habituellement gardait toujours son sang-froid se laissait très facilement envahir par la peur et le doute dans cet endroit, un endroit où elle ne pouvait rien faire, où elle était impuissante.

L'intérieur du palais était tout aussi envoûtant que l'extérieur, il y avait énormément de fleurs blanches surtout des roses, mais aussi de grands éventails de plumes un peu partout. Les murs étaient recouverts de grande tapisserie, dont une très intéressante où l'on voyait les deux anges assis chacun dans un trône avec au centre un coussin où reposait une boîte.

Lara ne s'attarda pas plus dans la pièce et passa une porte sur sa droite, elle arriva dans une grande salle au plafond très haut, des vitraux roses servaient de fenêtres et de grands lustres éclairaient la salle.
Une douce musique résonnait dans la pièce, des silhouettes dansaient en couple main dans la main. Lara les voyait très bien, elle s'avança parmi la foule, elle passait à travers tous les corps, unique comme expérience. Lara continua de traverser la salle jusqu'à un grand escalier en velours rouge. Une fois en haut elle se trouvait à nouveau dans un grande salle, soigneusement décorée de statues, de fleurs, de plumes...avec au fond deux trônes.
Lara se rapprocha et à nouveau des silhouettes apparurent chacune assise sur un trône, Chaos à droite et Céleste à gauche. Elle semblait vraiment malheureuse, abattue, sans aucune trace de joie sur son visage. Chaos posa sa main sur celle de sa soeur et avec l'autre main dirigea son visage vert le sien. Le cour de Lara battait à toute vitesse mais plus elle se rapprochait plus les personnages disparaissaient.
Lara était maintenant devant les trônes mais sur le coussin il n'y avait rien, pas de boîte, elle aurait traversée tout ça pour rien ?Quelqu'un avait-il trouvé la boîte avant elle ?!

Elle passa tout le palais au peigne fin mais toutes les autres portes étaient fermées, elle devait maintenant savoir comment rentrer chez elle. Elle s'assis sur le sol et posa sa tête dans sa main pour trouver une solution. Soudain elle la vit encore une fois, elle se tenait devant une porte une main tendue vers Lara, celle-ci se leva mais plus elle s'approchait plus la jeune femme s'estompait. Lara ouvrit la porte mais ce qu'elle voyait n'était pas la suite du palais, mais l'entrée de sa propre maison ?! Lara n'avait pas trop le choix elle passa la porte et se retrouva bel et bien dans son manoir et derrière elle son jardin soigneusement entretenu par Winston. Celui ci, surpris, sursauta.

« Miss Croft ?! Vous m'avez fait peur ! J'ignorais que vous étiez rentrée. »
« Je...eu...depuis combien de temps suis-je partie ? » demanda Lara désemparée.
« Ca fait maintenant deux jours. Miss je ne pensais pas que vous reviendriez si vite ! Vous ne vous sentez pas bien ? Vous êtes toute pâle?! »
« Oui j'ai besoin de repos » dit Lara en se dirigeant vers sa chambre.
Mais Lara n'arrivait pas à trouver le sommeil, elle n'arrêtait pas de penser à cette femme et à son regard plein de larmes et aussi à cet ange noir qui avait réussit à la toucher alors que toutes les autres silhouettes étaient transparentes. Bien qu'elle savait que les plumes ne seraient jamais à elle, Lara voulait savoir entre quelles mains elles étaient.

De retour dans sa bibliothèque, Lara épluchait tous les journaux et téléphonait aux musées pour prendre des informations sur la boîte mais aucun musée n'en avait entendu parler.
Au bout de quatre heures Lara se désespérait, mais en tournant une page de journal, elle vit une boîte avec deux plumes dessus, un certain Paul Volcorn qui présenterait l'objet le plus précieux de sa collection, lors de son exposition personnelle chez lui au Canada. Plus de doute c'était bien sa boîte, et peut-être que Lara pouvait la négocier mais elle ne rêvait pas trop.

« Miss vous repartez déjà ?! »
« Et bien oui je vais faire un petit tour au Canada !»

Début | Chapitre précédent | Chapitre suivant

Donnez votre avis sur cette histoire directement à Eleo ou sur le forum de Captain Alban.