. TR1 TR2 TR3 TR4 TR5 TR6 TR7 TRA TR8 TR AS ROTTR SOTTR LCGOL LCTOO LC GO PORTABLES FILMS LIVRES

                                     Lara Croft News Fans Boutique Le site Contact

Fraternité

Fraternité, par Laura Croft, le 1er mars 2006.

Note: fanfic liée, en quelque sorte, aux 3 précédentes, surtout à Chirugai... donc il faudrait de préférence les lire avant, etc. ;) Bonne lecture... et un remerciement spécial à Miss Croft car l'idée de base est la sienne (et qu'elle va me tuer quand elle va voir ça, ah nan tu peux pas sinon plus de fanfics) ;).

Minuit - Appartement de Kurtis

La pluie frappait la fenêtre, il y avait des éclairs, on entendait le tonnerre gronder au loin... Kurtis regardait dehors, sans vraiment voir l'orage. Perdu dans ses pensées, il ne cessait de penser à cette vague de meurtres étranges... il ne connaissait qu'une personne capable de faire ça... dans quel but? Et pourquoi? Pour attirer son attention sans doute. Peut-être se disait-il que tant qu'à tomber, aussi bien entraîner Kurtis avec lui. Même quand ils étaient petits, il avait toujours tenté de l'obliger à le suivre. Il songea un moment à appeler Lara pour lui en parler mais renonça. Elle serait furieuse s'il l'appelait en pleine nuit. Et elle ne saurait pas quoi faire pour l'aider... il sursauta en entendant le téléphone sonner. Après avoir hésité, il décrocha.

- Allô?
- Bonjour.
- Qu'est-ce que tu me veux?
- La fille.
- Hein?
- C'est quoi son nom déjà? Ah oui. Lara. Je veux de nombreuses reliques, mais bien sûr je ne peux pas les atteindre. J'ai l'intelligence, bien sûr, mais pas les capacités physique... mais elle...
- Fiche-lui la paix t'entends?

Kurtis pouvait presque voir le sourire mauvais de son interlocuteur.

- Oh, je vois... c'est plus qu'une amie, c'est ça?
- De quoi je me mêle? (il serrait le combiné du téléphone si fort qu'il s'étonnait de ne pas le voir se casser en deux). Cherche tes reliques toi-même. Lara ne travaille pour personne!
- Tu changeras d'avis... petit frère.

Furieux, Kurtis raccrocha. Maintenant, peu lui importait que Lara soit de mauvaise humeur quand il la réveillerait. Il fallait la prévenir au plus vite. Il sortit, prit sa moto et fila au manoir Croft. Arrivé, il entra sans se faire prier. Il se dirigea vers la chambre de Lara en l'appelant.

- LARA! DEBOUT! VITE!

Lorsqu'il entra dans sa chambre, elle ouvrit les yeux à moitié, releva un peu la tête et la laissa retomber lourdement sur l'oreiller, regardant Kurtis d'un air endormi.

- Mmmmh quoi? Kurtis, quand on prend une douche, on la prend sans ses vêtements. Ça les rend trempés, tu vois...
- Désolé, il pleut.
- Ouais, ouais. Alors, qu'est-ce qui t'amènes à... (Elle regarda son réveil et bailla) UNE HEURE DU MATIN?!
- Allons dans la bibliothèque, je vais t'expliquer.

J'espère au moins que c'est important, songea Lara avec humeur en se levant pour le suivre.

- Si je suis venu ici, c'est que...
- C'est que tu n'arrivais pas à dormir et tu t'es dit que je ne devrais pas dormir non plus?

Elle bailla de nouveau. De toute évidence, se faire réveiller en pleine nuit ne lui plaisait pas.

- Non. Tu sais, les meurtres...
- Moui?
- Je sais qui les a fait.
- Va voir les flics alors.
- Non, c'est... enfin... une vieille connaissance... (il préféra ne pas mentionner que c'était son frère) il m'a appelé et... il dit qu'il...
- Quoi? Il quoi???
- Il cherche des reliques mais bien sûr il n'ose pas aller les prendre lui-même...
- Kurtis, j'aimerais bien pouvoir me recoucher alors abrège. Il veut que tu ailles les chercher pour lui?
- Non... pas moi.
- Moi???

Kurtis hocha lentement la tête.

- Appelle les flics, dis que c'est l'auteur de ces meurtres et puis basta, j'aimerais bien profiter du reste de la nuit.
- Non. Il est intelligent -c'est un vrai génie- et il n'est pas seul, il a plein de gardes du corps. Les gardes vont mettre les policiers Knock out avant même qu'ils songent à lui réciter ses droits. Et ça, c'est s'il ne devine pas qu'on a appelé la police. Je... enfin, nous devrons nous montrer plus malins que lui.
- Plaît-il? Tu aurais pu me dire ça demain non? Ou m'appeler?
- Non. Il aurait pu nous écouter et savoir que je t'ai prévenu et... oh, je suis bête!
- Quoi?
- Et s'il m'avait suivi ici?
- Kurtis...
- Non, écoute, il sait où j'habite, c'est obligé. S'il m'a suivi ici, il aura compris que je suis venu te prévenir, il sait maintenant où tu habites! J'ai fait totalement ce qu'il attendait de moi, je suis tombé dans son piège.
- Tout le monde sait où j'habite! Lara Croft, manoir Croft, ce n'est pas bien compliqué à comprendre. Calme-toi...
- Écoute, fais attention, ok? Moi je pars...

Elle le retint par le bras.

- Non, reste ici! S'il sait où tu habites, tu es plus en sécurité ici, rien ne nous dit qu'il t'a suivi.
- Mais...
- Mais rien du tout!

Elle prit son visage dans ses mains. Jamais Lara ne l'avait vu si perdu.

- Calme-toi, ok?

Elle le prit dans ses bras. Hillary entra, armé d'un fusil de chasse, portant un gilet pare-balles.

- Hillary? Ce ne sera pas nécessaire.
- Oui je vois... mais quelle idée aussi d'entrer chez les gens en hurlant... et trempé.

Il retourna se coucher, apparemment mécontent que son sommeil et son ménage aient étés perturbés par la même personne.

- Kurtis, qui est-ce?
- Non...
- Qui est-ce? Je dois le savoir pour t'aider.
- Tu ne peux pas! Il faudrait le tuer et il est bien trop malin pour tomber dans un piège!
- Kurtis, qui est-ce?

Cette fois, elle avait posé la question avec plus de force et moins de douceur.

- Mon frère.
- Ton... tu as un frère, toi?
- Malheureusement. Il devait faire parti du Lux Veritatis comme moi mais il a mal tourné...
- Ça ne colle pas. Il dit qu'il a besoin de moi, alors pourquoi il s'adresse à toi?
Je ne sais pas... peut-être qu'il prévoit que je vais refuser et aller l'affronter... ou qu'il va t'enlever pour me forcer à me joindre à son ordre...
- Son ordre? Quel ordre?
- Un ordre secret voué à faire le mal... il l'a fondé peut de temps après qu'il soit devenu mauvais...
- Il faut le tuer.
- Lara, tu ne réalises pas? On ne peut pas le tuer! Il est trop intelligent et trop bien protégé. C'est peine perdue.
- Alors on sera plus intelligents et plus forts que lui. Il faut mettre au point un plan, un plan audacieux... quel est le meilleur moyen de lui faire baisser sa garde?
- Il faut qu'il croie qu'on est tombés dans son piège. Il va se réjouir de nous voir si bêtes et il sera moins méfiant.
- Tu es sûr?
- Absolument.
- Alors il nous faut un plan. Mais avant on va dormir.
- J'ai pas sommeil...
- Tu vas dormir!

Elle le mena à une chambre qui était très près de la sienne, et décorée dans le même style, mais en vert. C'était l'une des nombreuses chambres d'ami de la demeure.

- Tu vas dormir, et moi aussi d'ailleurs. Bonne nuit et à demain matin.

Elle sortit en refermant la porte derrière elle. Lara entra dans sa chambre et se recoucha, sans pouvoir se rendormir. De son côté, Kurtis s'assit dans un fauteuil près de la fenêtre et observa l'orage. Il n'avait pas pu s'endormir avant tant il pensait à son frère, et ça ne s'arrangeait pas. Il ne voyait pas trop comment Lara pourrait l'aider, même s'il avait un plan, un plan terrifiant... il repoussa l'idée: il devait y avoir une autre solution. Finalement, la fatigue l'emporta sur sa volonté et il ne se réveilla que le lendemain matin, lorsque Lara cogna doucement à la porte avant d'entrer. Elle portait des vêtements de sport -de toute évidence elle venait de s'entraîner- et ses cheveux étaient coiffés en queue de cheval.

- Alors, bien dormi? Tu sais dans la chambre il y a un lit...
- Je sais. Je me suis endormi en cherchant une idée.
- Et?
- Rien...

C'était un mensonge, mais il connaissait Lara. Elle aurait voulu exécuter le plan. Un plan qui était totalement kamikaze. Elle aurait voulu foncer... mais c'était une erreur. Elle ne savait pas qui elle devrait affronter.

- Mhhh... Je ne suis pas totalement idiote. Tu as eu une idée, alors dis-moi.
- C'est un plan de fou...
- Dis.
- complètement dingue...
- Dis.
- suicidaire...
- Dis!
- irréalisable, inconcevable...
- DIS! Tout de suite!
- D'accord, d'accord.

Il lui exposa le plan. La façon dont il pourrait le contacter, lui dire qu'il était d'accord pour lui livrer Lara. La façon dont il allait emmener Lara à son frère, la lui livrer... puis Lara devrait se dégager, ce qui serait presque impossible, elle prendrait le pistolet de Kurtis, elle allait s'occuper des gardes alors qu'armé du chirugai il allait se battre contre son frère...

- On le fait.
- Quoi? T'es cinglée? T'as entendu ce que j'ai dit? C'est un plan complètement mission impossible!
- Non. Il est parfait. Ton frère va croire que tu marches dans son jeu. Et regarde un peu qu'il ne me croira pas si forte...

Elle saisit le chirugai de Kurtis et se fit quelques entailles aux bras, aux mains, aux jambes et même au visage. Il lui retira le chirugai des mains.

- Mais qu'est-ce que tu fais?
- Frappe-moi.
- Quoi?
- Il ne va jamais croire que je me suis rendue aussi facilement. Que tu te sois battu pour me livrer à lui va lui plaire. Frappe-moi au visage.
- Lara...
- QU'EST-CE QUE J'AI DIT?
- Mais je ne peux pas te frapper!
- Imagine que je suis ton pire ennemi, un putching-bag, n'importe quoi... mais frappe-moi!

Il lui donna un fort coup de poing au visage. Sa lèvre inférieure saignait. Kurtis du admettre que l'effet était très réaliste: Lara semblait vraiment s'être battu.

- Ok, appelle-le.

Il s'approcha du téléphone et composa un numéro.

- Oui?
- Je l'ai.
- Vraiment?
- Dis-moi où je peux te trouver.
- Où es-tu?
- Chez elle. Au manoir Croft. Où d'autre? Tu veux l'adresse?
- Je sais où c'est. Assure-toi qu'elle n'a aucune arme. J'arrive.
- Ok.
- Kurtis?
- Quoi?
- N'essaie pas de jouer au plus malin avec moi. Tu es sûr de perdre.
- Loin de moi cette idée.
- Tu as intérêt.

Kurtis raccrocha et, suivi de Lara, se dirigea dans le hall de la demeure. Lara s'assit sur le sol, dos au mur, les genoux ramenés sur sa poitrine alors que Kurtis faisait les cents pas, l'écho de ses pas résonnant dans le manoir.

- Lara, tu es sûre de vouloir faire ça? On peut encore fuir. Il n'arrivera pas avant...
- Non, c'est trop tard. Et puis on a bien dit qu'on s'en débarrassait, non? Applique-toi plutôt à avoir l'air convainquant dans ton rôle.

Ils entendirent alors une voiture arriver dans l'allée. Kurtis jeta un regard à la fenêtre et vit une longue limousine noire avançait lentement vers le manoir Croft. C'était lui, pas de doute possible. Plusieurs gardes du corps, qui semblaient tous bâtis sur le même modèle, (très grands et très musclés) sortirent de la voiture. L'homme en compta une dizaine. Il pu ensuite voir son frère, sortant de la limousine. Ils entrèrent sans se faire prier et la voix du frère de Kurtis remplaça l'écho des pas de ce dernier dans le hall.

- La fille?

Kurtis désigna Lara d'un mouvement de tête et lorsque l'homme se tourna vers elle, Lara eut l'impression de voir Kurtis, à quelques différences près. Il semblait plus vieux (de 5 ans tout au plus), ses traits étaient plus durs, et des yeux brun foncé et un regard glacial remplaçaient les yeux bleus et la chaleur du regard de Kurtis. Sa voix aussi était différente, elle n'avait pas la même douceur... jouant son rôle d'amie trahie à la perfection, Lara jeta un regard haineux à Kurtis lorsque deux des gardes du corps de son frère la forcèrent à se relever et lui attachèrent les mains.

- Tu sais quoi, Kurtis? Tu es une lavette. J'étais sûr que tu allais au moins tenter quelque chose pour ta chère... amie? Tu me déçois.
- La ferme, James, dit Kurtis entre ses dents.

« Lara? C'est le moment ou jamais de fermer la g... de ce prétentieux! Enfin, je veux dire, le faire taire...»
« James? »
« Ben ouais, James, c'est son nom. »
« Ah, je vois! »

La pilleuse de tombes donna un coup de pied à l'un de ses adversaires alors que Kurtis lançait le chirugai, qui trancha ses liens : Lara voulut donner un coup de poing à la figure de l'autre garde du corps qui la retenait, mais celui-ci avait d'excellents réflexes : il lui attrapa le bras et la projeta avec force sur le mur. Elle eut à peine de temps de sentir la douleur intense avant de sombrer dans l'inconscience. Quant à Kurtis, son frère l'assomma d'un coup de pistolet sur le sommet du crâne.

- On le tue?

James Trent regarda un instant son frère inconscient.

- Non. Pas maintenant. Ce serait trop facile. On le laisse là... et on emmène la Croft avec nous. Soit il se joindra à nous... soit je la tuerai. Je le laisserai vivre un peu avec ce poids sur la conscience et je le tuerai aussi. Mais il est peu probable que je doive le faire. Il tient trop à elle pour la laisser mourir, j'en suis sûr.

Il monta dans la voiture, qui démarra. On pourrait se demander ce qui poussait tant James à vouloir forcer son frère à se joindre à son ordre. Pourquoi, en effet? La réponse était simple : Kurtis était son pire ennemi. Et James ne voulait surtout pas le tuer, il était bien trop précieux. Bien sûr, il s'était renfermé, il avait tout fait pour effacer son aîné de sa vie... mais c'était impossible. Personne ne pouvait effacer une personne comme lui. On était également en droit de se demander pourquoi le frère de Kurtis avait si mal tourné. La réponse tenait en un mot : l'injustice. Kurtis avait toujours été le préféré de tout le monde, celui qui attirait tous les regards, celui que toutes les filles aimaient... et lui, James Trent, un véritable génie, (et ce, en toute modestie) était toujours resté dans l'ombre de son idiot de frère... alors qu'il valait 100% mieux que Kurtis. Le plus scandaleux, c'est lorsqu'il avait appris que c'était Kurtis qui allait faire partie du Lux Veritatis alors que traditionnellement, ça revenait à l'aîné.

- Maître?
- Quoi?!

Tout le monde savait qu'interrompre James Trent pendant une période de réflexion pouvait être la dernière chose qu'on faisait de son vivant. L'homme choisit donc ses mots avec beaucoup de soin :

- Je ne voulais pas vous déranger mais... nous sommes arrivés.
- Bien. Emmenez Lara dans la chambre qui a été prévue à cet effet. et verrouillez bien la porte. Si elle sort, elle peut faire un sacré grabuge. Et croyez-moi, ça ne vous plairait pas du tout.

James descendit de la voiture. Il était temps d'exécuter la phase deux de son plan.

- MANOIR CROFT -

Kurtis ouvrit lentement les yeux. Il avait une affreuse migraine mais il se força à se relever. Que faisait-il là, dans le hall d'entré du manoir? Où était Lara? Lara... tout lui revint à la mémoire : son frère, son plan qui avait échoué lamentablement, Lara qui avait été prise par James...

- Bravo mon vieux! Tu lui tends un piège et tu te fais avoir!

Que faire? La sauver, bien sûr. Oui mais comment? S'il n'avait pas réussi à éliminer son frère en lui tendant un piège, il ne réussirait pas plus en l'attaquant de front, sur son territoire, sans plan et sans l'appui de Lara, qui plus est! Mais Lara était-elle encore en vie?

« Lara? Tu m'entends? »

Il sonda son esprit, en quête d'une réponse.

« Kurtis? »
« Lara! Tu es vivante! »
« Sans rire? Je crois que le plan avait une faille... oh, c'est rien, juste un tout petit grain de poussière dans une machine parfaitement huilée... »
« Je suis désolé. »
« Je suis en vie, tu l'es? »
« Oui... »
« Alors y'a pas de quoi être désolé. »
« Lara... »
« Ne t'inquiète pas, je vais bien et y'a pas de risque qu'il me tue. Il a besoin de moi s'il s'est donné la peine de m'enlever. »
« Dis-moi où tu es. »
« Aucune idée. Attends... »

Elle se leva et lui décrivit tout ce qu'elle voyait de la fenêtre.

« J'y crois pas! »
« Hein? »
« Il t'a emmené dans la maison de nos parents! »
« Et alors? »
« Et alors, je sais où c'est. Il me faut un plan... »
« Désolée mais je n'ai aucune idée... »
« Je vais trouver un plan. »
« J'ai confiance. »

Kurtis s'assit dans les marches de l'escalier et prit sa tête entre ses mains. Il avait la très nette impression qu'elle allait éclater, mais il n'avait pas le temps de se soucier de sa migraine. Il devait trouver un plan. Il lui faudrait se montrer plus malin que son aîné. La force seule ne lui servirait à rien. Pourquoi avait-il entraîné Lara dans cette histoire au lieu de se débrouiller? Comment pourrait-il la libérer? Avec son aide, il n'avait réussi qu'à la faire enlever... Kurtis se mit alors à songer aux aventures qu'ils avaient faites ensemble... quel avait été son rôle dans tout ça? Avait-il été une réelle aide pour Lara, ou plutôt une nuisance? Après tout, c'était Lara la tête pensante. Elle l'avait retrouvé et sauvé après avoir tué Eckhardt, ainsi que Karel (ce qui était déjà un exploit en soi), lors de l'aventure en Égypte, elle avait trouvé solution à tout... elle avait retrouvé le globe de Jupiter et l'avait libéré encore une fois... par sa faute, elle avait même faillit avoir à subir un procès et risquer la prison parce qu'il avait été capturé... piètres exploits. « Mais non, idiot, concentre-toi sur le présent! Occupe-toi plutôt de libérer Lara! » songea t'il. Il avait un plan. Un plan encore plus fou que le précédent. C'était risqué... et si James se rappelait aussi de ce point faible dans la sécurité de la maison? Il lui fallait prendre le risque. Le jeune homme s'interrogea alors : comment allait-il trouver le matériel nécessaire? Il lui fallait quelqu'un qui... son regard se posa sur le téléphone. Alex. Il ne connaissait pas son numéro, mais il était presque sûr que Lara devait l'avoir en mémoire, ou noté quelque part, près du téléphone... il se refusait à lui parler de son plan maintenant, elle lui aurait ordonné de ne pas le réaliser. Kurtis se leva lentement et se dirigea vers le téléphone. Alex West... le numéro n'était pas en mémoire. Il se mit alors à la recherche d'un bout de papier où il serait noté. Il fallait que Lara l'ait noté quelque part!

- Ah-ah! Je l'ai!

Il composa le numéro inscrit d'une écriture très féminine sur le petit bout de papier violet. Trois sonneries. Et si Alex était absent?

- Allô? Lara, c'est toi?

Il devait avoir un afficheur pour avoir su tout de suite que l'appel venait du manoir Croft.

- Non. C'est Kurtis. Lara a besoin de toi.
- Kurtis? Ah oui, Kurtis. Pourquoi tu m'appelles? Lara sait que si elle a besoin de moi, elle n'a qu'à m'appeler.

Le long silence de Kurtis fit comprendre à son interlocuteur pourquoi il avait tellement besoin de lui.

- Elle s'est encore mit dans le pétrin, c'est ça?

La gorge de Kurtis se serra lorsqu'il songea qu'il était en fait le seul responsable de la situation. Comment allait réagir Alex lorsqu'il allait lui dire?

- Non... enfin, oui... mais ce n'est pas sa faute...
- Non, bien sûr, avec Lara, ce n'est jamais sa faute.
- Je suis responsable de la situation. C'est ma faute si elle a été enlevée par... par... par quelqu'un.

Le ton d'Alex devint soudain glacial. De toute évidence, apprendre que Kurtis avait causé l'enlèvement de Lara n'accroissait pas sa sympathie pour lui. Heureusement qu'il n'avait pas mentionné que c'était son frère!

- Ah ouais? Les conneries que tu fous, c'est pas mon problème. Et si tu veux la vérité, je m'en fiche un peu...
- Il n'est pas question de moi, mais de Lara.
- Je vois. Complètement accro?
- Je ne vois pas de quoi tu veux parler, mentit Kurtis.
- Pitié, pas de ça avec moi. Elle est allée chercher le globe de Jupiter pour sauver ta minable peau! Lara a mit une relique entre de mauvaises mains rien que pour toi! Ce n'est pas dans ses habitudes de céder comme ça des choses, surtout des artefacts, je le sais très bien. Je la connais.
- Elle ne l'a mise dans les mains de personne, elle a brisé le globe en le jetant par terre.
- Et alors? C'est pareil. C'est pour toi qu'elle est allée le chercher! À sa place, je ne me serais pas donné tout ce mal.

Son ton était amer et il se força à rire.

- Bon, admettons. Mais la vie de Lara...
- ... ne me regarde absolument pas, oui je connais la chanson.

Kurtis roula les yeux. Il avait affaire à un parfait crétin. Il se prétendait l'ami de Lara, il l'appelait pour avoir son aide, et il s'en foutait complètement! Puis il réalisa : Alex était jaloux! Non mais...

- On ne pourrait pas régler nos comptes plus tard? Je dois impérativement aider Lara...
- Débrouille-toi.
- C'est pas le moment d'être jaloux!
- Rien à voir.

Et il lui raccrocha au nez.

- APPARTEMENT D'ALEX -

Alex West se retourna. Toute la conversation, il avait eu un pistolet pointé sur lui.

- Satisfait?
- Absolument, répondit l'homme armé.
- Et si il trouve un autre plan?
- Il ne trouvera pas. S'il s'est donné la peine de t'appeler, c'est qu'il était désespéré. Il ne trouvera pas de solution. Il va devoir faire ce qui lui sera ordonné.

L'homme quitta les lieux sans plus de cérémonies.

MANOIR CROFT

Kurtis tournait en rond dans le hall. Il connaissait son frère, qu'allait-il penser? Qu'avait-il prévu que Kurtis fasse? Qu'il fonce dans le tas, bien sûr. Il pouvait donc être certain qu'il était attendu. Si jamais il se faisait attraper, Lara... puis l'idée le frappa de plein fouet. C'était ça, la solution! À condition que Lara soit dans la bonne pièce...

« Lara? »
« Oui? »
« Dans quelle pièce es-tu? »
« Je suis dans une chambre. »

Kurtis réfléchit : deux pièces de la maison avaient une fenêtre permettant d'avoir la vue que lui avait décrit Lara. La chambre de Kurtis et la cuisine. La cuisine pouvait être éliminée tout de suite puisque Lara était dans une chambre. Il ne restait plus qu'à espérer que James ferait l'erreur de les mettre tous les deux dans la même pièce.

« Parfait. Tu vois des caméras? Où sont-elles?»
« Je vois une caméra de surveillance. Elle est dehors, au dessus de la fenêtre. »

Parfait. James ne l'avait pas changée d'endroit. Restait à espérer que l'angle aussi était resté le même.

« Et dans la chambre? Tu en vois? »

Il croisa les doigts en espérant une réponse négative : si son aîné avait mit des caméras dans la chambre, son plan était fichu. Il eut un moment de silence pendant que Lara observait la pièce.

« Non, aucune. Mais il y a des gardes devant la porte de la chambre.»
« Je n'ai pas l'intention de passer par la porte. »

Il cessa de communiquer avec elle et sortit dehors pour se rendre « chez lui ». Il fit presque tout le trajet à moto. Puis, à pied, il se dirigea discrètement vers une gouttière. Celle qui passait juste à côté de la fenêtre de son ancienne chambre. En effet, l'angle de la caméra, s'il n'avait pas été modifié, ne permettait pas de voir quelqu'un grimper à la gouttière et se glisser par la fenêtre. Sans doute qu'elle était verrouillée, mais le chirugai allait pouvoir régler ça. Kurtis entreprit son ascension. Presque arrivé au niveau de la fenêtre, il saisit le chirugai et le lança : l'arme se glissa entre les deux panneaux e la fenêtre et revint dans sa main. Il l'accrocha à sa ceinture, se mit au niveau de la fenêtre et posa les pieds sur la bordure avant de planquer son dos au mur de brique, dans l'angle mort de la caméra. Puis, il se glissa dans la pièce. Lara eut un mouvement de surprise en le voyant entrer.

- Mais qu'est-ce que tu...

« Chut! »
« Mais tu es fou? Je t'ai dit qu'il y avait une caméra dehors! »
« Cette caméra a toujours été la plus grande faiblesse au niveau de la sécurité de la maison. La gouttière est dans son angle mort. N'importe qui peut y grimper et se glisser dans cette pièce sans problème. »
« Je vois. »

On entendit soudain des pas de course, la porte s'ouvrit brusquement sur des hommes armés qui planquèrent rapidement Lara et Kurtis sur le mur. Puis, James entra en souriant d'un air mauvais.

« Tu sais, ça se change, l'angle d'une caméra... je crois qu'il savait comment... AÏE! »

- Regardez-moi ça. Quelle intelligence phénoménale dis-moi! Tu t'es souvenu de l'angle mort de la caméra? Et tu as vraiment cru que j'allais laisser une telle lacune dans le système de surveillance?
- Tu as toujours été doué pour oublier les détails. AÏE!

L'homme qui le retenait venait de l'écraser encore plus violemment sur le mur.

- J'en ai assez de jouer. Après tout, nous ne sommes plus des gamins jouant au chat et à la souris, n'est-ce pas? Joins-toi à moi si tu veux avoir une chance de vivre.
- Jamais.
- Et ça, c'est quoi?

Il s'approcha de Kurtis et prit le chirugai à sa ceinture. Mais l'arme n'avait pas cette vision des choses et James du se baisser pour l'empêcher de lui trancher la tête. L'une des pointes du disque métallique s'enfonça dans le mur, freinant sa course.

- Ça? C'est à moi, comme tu peux le voir.
- Assez!

Kurtis se retint de sourire : il avait encore le don de pousser James à bout, de le mettre en colère comme personne d'autre ne savait le faire. Ça ne menait à rien, mais au moins, c'était amusant et ça leur permettait de gagner du temps. La vérité le frappa d'un coup.

- Alex... c'est toi qui as empêché Alex de m'aider...
- Bravo, tu as compris. Je savais que tu allais tenter ce plan au manoir, je savais que tu finirais pas appeler Alex, et je savais aussi que tu serais assez bête pour penser que je n'avais pas pensé à modifier l'angle de cette stupide caméra. La moindre de tes pensées, le moindre de tes gestes a été prévu. Et maintenant, c'est toi qui vas écrire la phase finale de mon plan.

Il fit un signe de tête à l'homme qui retenait Lara. Celui-ci la saisit par les cheveux (qui étaient toujours coiffés en queue de cheval), l'éloigna un peu du mur et la força à se mettre à genou. Il posa un pistolet sur le côté de sa tête alors que Kurtis se débattait avec force.

- Alors, Kurtis? Qu'est-ce que tu choisis? (Lara retint un cri en serrant les dents lorsque l'homme la tira de nouveau par les cheveux) Qu'est-ce qui est plus important à tes yeux? Sa vie ou ton désir de faire le bien? Hum? Alors, la fille ou le bien? L'ouf ou l'enveloppe?

Kurtis serra les dents, tremblant de rage.

- Je t'ai dit que toi seul décidais de la fin de mon plan. Tu vas choisir si tu te joins à moi et que ton amie reste en vie... ou que je dois la tuer pour te convaincre. Ça m'embêterais, elle est pas mal du tout.

Le frère de Kurtis s'agenouilla à côté de Lara pour lui murmurer à l'oreille :

- Je suppose que tu as ton opinion?
- Kurtis, ne te laisse pas avoir par ce c...
- Quelle grossièreté! Bon, comme Kurtis ne se décide pas, je vais choisir. (Il regarda l'homme armé) Tue-la.

Kurtis se débattit avec encore plus de force. Puis, se retournant, il donna un coup de genou dans le ventre de l'homme et le repoussa. Il se jeta sur Lara pour la plaquer au sol. L'homme armé, d'un mouvement de surprise, appuya sur la gâchette et tira. James avait commis une erreur, une erreur fatale : il s'était agenouillé et sa tête était au même niveau que celle de Lara quelques secondes plus tôt. Et la balle qui était sans doute destinée à Lara tua la mauvaise personne... Lara et Kurtis se relevèrent.

- Viens, Kurtis, on s'en va...
- Et James?

Elle désigna d'un signe de tête le corps du frère de Kurtis.

- Apparemment certains ont du mal à ne pas appuyer sur la gâchette au moindre mouvement un peu brusque.
- L'ennui, c'est qu'ils n'ont pas l'air contents...

Il montra les gardes qui, d'abord trop surpris pour réagir, leur bloquaient toute sortie. Le chirugai se dirigea vers Kurtis qui l'attrapa en plein vol et l'accrocha à sa ceinture en dégainant son Boran X et Lara, désarmée, saisit le pistolet qui avait tué James.

« Ok Lara, on ne les tue pas, sauf s'ils insistent... si tu vois ce que je veux dire... »
« On sort par la fenêtre? Si Môssieu le gorille, Môssieu le grand baraqué et Môssieu le troll daignent nous laisser passer...»

- Hé! , s'exclama Lara. Attention, on sort...
- Mais oui, mais oui...

D'un coup de pied, Lara l'envoya valser sur le mur alors que Kurtis faisait de même avec le second. Lara assomma le troisième d'un coup de crosse bien appliqué sur le dessus du crâne. Elle monta sur le rebord de la fenêtre, le dos au vide, laissa tomber son pistolet sur l'herbe sous elle, fit un signe de main moqueur aux hommes et se laissa tomber, se raccrochant au rebord au dernier moment, s'accrocha à la gouttière et descendit. Lorsqu'elle posa le pied sur le sol, Kurtis commençait à descendre à son tour. Sans doute la facilité avec laquelle Lara et Kurtis avaient mis trois de leurs camarades KO avait incité les gardes à se rendre compte que pour leur sécurité, il serait préférable de les laisser partir sans faire d'histoire, car ils quittèrent les lieux sans problème, Lara assise derrière Kurtis sur sa moto.

- Ils sont fous ces mecs! On leur dit de s'écarter parce qu'on sort et eux, ils restent là... aucun savoir vivre!

Kurtis ne put réprimer un éclat de rire.

- Comment tu savais qu'il allait tirer?
- Hein?
- Tu m'as poussée par terre et c'est à ce moment que l'homme a fait feu, directement sur James. Comment tu as su?
- Je n'ai rien su. Je ne savais pas qu'il allait tirer, je n'ai pas pensé que s'il le faisait et que tu te ne trouvais plus entre lui et James, il allait se prendre la balle dans la tête. Je n'ai pas agi pour le tuer, j'ai agi pour l'empêcher de te tuer.

Plus tard, au manoir Croft, Hillary entendit des coups. Puis, des voix, d'abord Lara, puis Kurtis, qui parlaient en s'entraînant. Il eut un sourire. La maison était redevenue normale. Il grimaça en entendant quelque chose se briser, sans doute quelque chose de très cher, de très vieux et de très rare. Définitivement, tout était normal, seul le calme serait inquiétant lorsque Lara était dans les parages.

Donnez votre avis sur cette histoire directement à Laura Croft ou sur le forum de Captain Alban.