. TR1 TR2 TR3 TR4 TR5 TR6 TR7 TRA TR8 TR AS ROTTR SOTTR LCGOL LCTOO LC GO PORTABLES FILMS LIVRES

                                     Lara Croft News Fans Boutique Le site Contact

Création ingrate

Création ingrate, Chapitre 23, par Eleo, le 23 janvier 2007.

Début | Chapitre précédent | Chapitre suivant

Chapitre 23

Une mouette chanta doucement en survolant la jeune femme qui ne prit même pas la peine d'ouvrir les yeux. Le Soleil frappait délicatement sa peau en grande partie dénudée, la réchauffant comme de douces caresses. Un léger sourire se laissait facilement lire sur ses lèvres, la jeune femme exposait parfaitement ce qu'on pouvait appeler, « de décontraction absolue ». Allongée sur le dos sur une grande serviette, les douleurs que l'aventurière avait précédemment endurées, de par son combat contre Tokko ne se faisaient maintenant plus sentir, tellement les sensations positives les avaient sublimées. Elle inspira et expira calmement, un soupire de bonheur tellement, elle était heureuse de cette situation simpliste. Le bruissement des vagues, le vent dans les végétaux, les oiseaux, lui offraient une douce musique dans ce silence paradisiaque et Lara avait l'impression que tous ses soucis s'étaient envolés. Soudain une goutte d'eau fraîche s'échoua sur son ventre, suivie d'une seconde puis d'une troisième, jusqu'à ce que des dizaines de gouttes l'éclaboussent. Malgré ses lunettes de soleil, elle porta son bras à son front afin de voir correctement pour ne pas être éblouie par le Soleil.
« Mon amour, tu es trempé ! »
John s'accroupit et embrassa Lara à pleine bouche, l'aventurière passa ses bras autour du corps de John et ils s'embrassèrent ainsi pendant une longue minute. Alors qu'ils se séparèrent, Lara était trempée, son joli bikini bleu brillait sous les rayons du Soleil.
« En plus, tu es glacé. »
Ils se sourirent sans que leur regard ne se sépare un seul instant, seul au milieu d'une petite plage cachée par les montagnes, le couple vivait, une pause, tout ce qu'il y avait de plus délicieux. Soudainement, John saisit Lara dans ses bras, passant ses bras humides derrière son dos que la jeune femme se cambra instantanément en sentant le changement de température de sa peau. Il la souleva de sa serviette et fit rapidement volte-face pour retourner vers l'eau. Lara se débattit, ayant de suite deviné ce qu'il avait en tête, riant aux éclats et battant l'air de ses jambes vivaces.
« Arrête, lâche-moi ! » Hurla-t-elle uniquement pour le plaisir de jouer le jeu
Se dirigeant vers les rochers sur sa droite et avec habileté, malgré les mouvements de sa compagne, John réussit à aller assez loin pour que l'eau gagne en profondeur suffisante.
Avec un mouvement de balancier uniforme et commençant un compte à rebours d'une voix volontairement stupide, John s'apprêta à lancer Lara dans l'eau.
« Je refuse que tu me jettes dans ta mare à canard ! » Hurlait Lara de rire
Arrivé à la dernière seconde, il la lâcha en la projetant, la jeune femme lâcha son cou et plongea dans l'eau. Le changement soudain de température la choqua un peu, dans son entrée soudaine dans le liquide, mais elle remonta vite, inspira l'air chaud de l'extérieur. Une fois sa tête hors de l'eau, elle rit tranquillement, levant les yeux pour dévisager John se tenant fièrement plus haut, les mains sur les hanches. Le Soleil dans le dos du jeune homme le transformait en silhouette sombre devant la lumière éclatante, Lara en avait du mal à le voir et dut mettre une main en visière, poussant l'eau de ses jambes pour rester à la surface.
« Quelle bonne blague gros malin. » Sourit-elle
« J'en avais assez de te voir cuire depuis tout à l'heure. »
Elle fit un rapide mouvement de main pour lui faire signe de la rejoindre, il plongea alors à son tour dans l'eau, Lara détourna la tête pour ne pas recevoir d'eau dans les yeux. Les blessures de John ne le faisaient plus souffrir, la douleur était partie et l'eau lui avait fait un bien immense, maintenant il avait retrouvé le sourire.

Quelques secondes plus tard, Lara pivota sur elle-même, ne distinguant que la surface calme de l'eau.
« John ? » Dit-elle avec un soupçon d'inquiétude dans la voix
Elle se retourna de nouveau, mais pas la moindre trace de son ami aux alentours. La surface de l'eau était lisse comme celle d'un lac. Elle tourna et se retourna, personne ne remontait à la surface, elle semblait seul au milieu de l'océan.
« John ?!!! »
C'est alors qu'elle sentit quelque chose agripper sa cheville droite pour la tirer vers le fond. Lara eut de suite le réflexe d'inspirer fortement de l'oxygène et elle se retrouva soudainement sous l'eau, elle se débattit et malgré sa stupeur fut lâchée de suite. Ne sentant plus rien la retenir elle remonta à nouveau à la surface. John faisait la planche tranquillement à côté d'elle. Lara fronça les sourcils et chassa ses cheveux de son visage.
« Tu es déchaîné aujourd'hui, tu m'aurais presque fait peur. »
Il sourit sans ouvrir les yeux tout en continuant de faire la planche.
« Presque ? Dans ce cas ça va. »
Lara se rapprocha de lui en faisant quelques secondes de brasse, puis elle s'arrêta et lui plongea la tête sous l'eau sans ménagement. Il toussa en reprenant son souffle, trop surpris par l'attaque imprévisible.
« Voilà, ça t'apprendra. »
Il sourit de manière sadique alors que Lara se retourna pour commencer à nager.
« Tu vas voir ce que je vais t'apprendre moi ! »
Lara rit alors que John nageait à sa poursuite pour la rattraper.

L'aventurière se rapprocha assez de la plage pour avoir pied et commença à courir vers le sable tout en s'esclaffant, en ayant même presque trébuché en courant dans l'eau. Le liquide arrivant au milieu de ses cuisses elle n'arrivait pas vraiment à courir, ou devait monter les genoux extrêmement haut, dans un effort insupportable pour y arriver, et le sérieux de la situation n'aidait pas vraiment à se concentrer sur les mouvements. Au bout de plusieurs pas démesurés, elle réussit enfin à courir correctement et put sortir de l'eau pour rejoindre la plage déserte. De là elle reprit son souffle quelques secondes, se retournant doucement, John était loin derrière, essoufflé dans l'eau. Elle lui fit face et pausa ses mains sur ses hanches.
« Alors, tu en mets du temps...heureusement que je me suis arrêtée, car je devrais être très loin déjà... »
La jeune femme fit demi-tour pour marcher paisiblement vers la montagne. Suivant un petit chemin de terre, elle prit soin de faire attention à ne pas se griffer dans les buissons du maquis épineux. Son corps sécha rapidement, vu le Soleil qui cognait fort en cette sublime journée. Les plantes aux couleurs locales s'illuminaient de teintes dorées et cuivrées, offrant toute une végétation en or. Les insectes permettaient un concert paisible, en particulier les cigales et autres grillons. Arrivée, en haut de la colline, Lara fit une halte plaçant sa main en visière pour admirer la beauté indicible du paysage. On y voyait à perte de vue, des hectares entiers de maquis, percés de pins gigantesques semblant monter jusqu'au ciel. Et, autour de cela, une mer paisible aux couleurs cristallines, sans aucune présence humaine dérangeante. Lara sourit, le regard totalement émerveillé par les environs. Ses pieds nus ressentaient la chaleur du sol, son nez dégustait le parfum des plantes offrant un goût d'épice dans la bouche, tous les sens de la jeune femme ressentaient un bien-être hors du commun.
John arriva derrière elle et l'entoura de ses bras pour l'embrasser tendrement dans le cou. Il contempla ensuite le paysage avec elle, tous deux, seuls au centre de cette nature.
« Comment peut-on avoir envie de détruire une telle beauté ? » Soupira Lara
Le vent siffla paisiblement, ébouriffant les mèches de ses cheveux tout en apportant un doux parfum d'eau.
« Au fait, tu n'as plus mal ? »
« Non ça va, ça chatouille encore un peu, mais je vais survivre. »
Lara tourna la tête pour regarder le visage souriant de son amour, elle rapprocha alors ses lèvres des siennes pour l'embrasser tendrement.

« Le grand glacier » c'était le nom, dont les yeux de Lara n'arrivaient plus à se détacher lors de leur promenade sur le port de Porto-Vecchio. Longeant les navires, en se tenant tendrement la main, comme le plus banal des jeunes couples, Lara et John souriaient à la vie, semblant ne plus ressentir le moindre de leurs soucis. Les glaciers, ce n'est pas ce qu'il manque le long du port, et tous font toujours terrasse plaine, mais le couple réussit à trouver une petite table de libre justement « Au grand glacier », l'un des meilleurs du port. Ayant tous deux commandé deux glaces énormes, ils avaient décidé de laisser la gourmandise prendre le dessus au point de les rendre malades, aujourd'hui ça n'avait pas d'importance, ils s'amusaient. Lara déposa à ses côtés, un petit ouvrage de poche à l'apparence plutôt ancienne. Il s'agissait d'un livre sur les légendes que la jeune femme emportait souvent avec elle, surtout en ce moment.
« Tu as une nouvelle idée ? » Demanda John en plongeant sa cuillère dans son banana split
Elle l'ouvrit à une page précise sélectionnée par un marque-page, recommençant à lire le texte qu'elle avait remarqué il y a peu de temps.
Le tirant Zanshi portait fièrement son peuple vers la mort. Autrefois, considéré comme un Ange, grand conseiller et interprète des Dieux, sa puissance insoupçonnée en arriva à en dévorer son âme. Devenu craint par tous ses sujets, il finit par en être détesté, le peuple, à l'agonie, hurlait sa mort. Renfermant leur haine et leur désespoir, les sorciers se réunirent une dernière fois afin de créer l'ultime arme capable de venir à bout, de cet homme diabolique.
« Les chaînes de la mémoire... » Moufta doucement Lara
« Qu'est-ce que c'est ? »
« Selon l'histoire, ce serait des chaînes qui emprisonneraient les souvenirs d'un individu. »
« Tu penses que ça pourrait marcher contre Quinze ? »
« Pourquoi pas, de toute manière il faut bien trouver quelque chose. »
C'est alors qu'un serveur s'approcha du couple.
« Excusez-moi Monsieur Seize ? »
« Oui ? »
« Un coup de téléphone pour vous. »
Lara et John échangèrent un regard inquiet, c'était comme si leur joie venait de basculer à leur opposé. Quelques secondes passèrent puis ils se levèrent en même temps pour rejoindre le téléphone. Ils regardèrent durant quelques secondes le combiné déposé dans un bureau éloigné de la terrasse. Le jeune homme tendit la main d'un geste hésitant puis décrocha.
« Oui j'écoute. »
L'aventurière pressa le bouton pour mettre le haut-parleur.
« Monsieur Seize, nous sommes désolés, mais vos amis dans le Nevada...»
Lara et John se dévisagèrent alors d'un regard paniqué alors que le téléphone éclatait au sol.

Début | Chapitre précédent | Chapitre suivant

Donnez votre avis sur cette histoire directement à Eleo ou sur le forum de Captain Alban.