. TR1 TR2 TR3 TR4 TR5 TR6 TR7 TRA TR8 TR9TR10LCGOLLCTOO PORTABLES LARA FILMS LIVRES LE SITE

                                     Forum News Fans Boutique Mailing-list Contact

Tomb Raider dans VSD Jeux Passion

Le hors-série VSD Jeux PassionDans son hors-série de Novembre 97, VSD Jeux Passion se consacre longuement à Lara Croft et à Tomb Raider : couverture, articles bien renseignés sur 8 pages, scéance photo avec Vanessa Demouy (la belle actrice de Coeur Caraïbes) en Lara Croft ! De quoi assurer une bonne vente !

Lara Croft : quel phénomène !

Florence Serpette

Elle fait la une des journaux, les créateurs de mode se l'arrachent, plus de 2,5 millions d'accros fantasment sur les formes affolantes de cette tueuse à sang froid. Alliant l'intrépidité d'Indiana Jones au sex-appeal de Sharon Stone, voici Lara Croft, première star virtuelle et héroïne de Tomb Raider, le hit mondial que n'avait pas programmé les gourous du marketing.

Tomber raide amoureux d'une pulpeuse héroïne de jeu au point de lui déclarer sa flamme, d'espérer rencontrer la vraie et de se bricoler une photo de marié à son bras, est-ce possible ? Passés du virtuel à cette réalité, certains joueurs ont chaviré pour la néo-star créée par l'anglais Toby Gard alors chez Core Design. Sûr que Melle Croft, actrice principale du jeu Tomb Raider, bombe virtuelle au double effet séducteur et booster de ventes de consoles ensorcelle les joueurs. Beauté numérique de bits et de polygones glissée dans un tee-shirt et un petit short moulants, elle promène ses galbes aguichants en trois dimensions totales et en temps réel, et s'en remet à vos mains pour vous ramener son trésor en arpentant les dédales de ce jeu d'aventure/action. Elle cause pas : elle flingue, saute, et se bat, rien que pour vos yeux.

Une héroïne de pixels

Avec "ses deux obus de B 52 excitants", dixit un joueur transi, évalués par Toby Gard à "150 pixels autour de l'axe Y", elle affole le coeur des joueurs et retourne celui des professionnels. Plus de deux millions et demi de Terriens ont déjà succombé à son charme, dont 300000 en France, soit un mémorable score-jackpot alors que les bons jeux dépassent rarement les 100 000 ventes. Résultat : elle grimpe sur la plus haute marche du podium des héros de jeux vidéo, aux côtés des illustres Mario et Sonic. Elle fait la une des grands journaux du monde comme Libération ou The Face, magazine branché britannique. Même Elle, hebdomadaire phare des courants de la mode, étale ses polygones glamour sur papier glacé. Gucci lui dessine un bikini, le groupe U2 l'invite dans son clip diffusé sur le plus grand écran vidéo jamais vu pendant sa tournée. Un disque vient de sortir (voir encadré). On parle d'un film, d'une BD, et même d'un parfum ! Serait-on enfin prêt à s'amouracher d'une créature virtuelle bien plus travaillée que les Pamela Anderson, Ophélie Winter et autres Spice Girls, incapables de faire le dixième de ce que cette baroudeuse réalise?

Belle et intelligente

"Elle impose le respect, plaisante Toby Gard. Elle est intouchable, réservée, sûre d'elle et indépendante. Les hommes imaginent qu'elle leur appartient, et les femmes, qu'elles s'en sortiront sans les hommes." Pourtant, il avoue avoir dû batailler pour imposer cette fille, et prouver l'erreur des études marketing qui descendaient la présence d'une femme à l'avant-scène. De fait, Lara n'est pas la première héroïne, mais les quelques kamikazes s'étaient plantés. Pionnière, rare conceptrice de jeu dans ce milieu masculin, Muriel Tramis le sait. Héroïne à elle seule, celle qui fut ingénieur spécialisé dans le pilotage de missiles pour l'Aérospatiale avait déjà créé deux baroudeuses : l'une, pilote de ligne dans Fascination, et l'autre, aventurière dans Lost in Time, n'ont pas fait long feu. " J'ai eu du mal à les imposer. Au vu des ventes, on a remballé la troisième, poursuit-elle. Lara est belle, intelligente et intrépide : tout à la fois ! Bien qu'elle massacre pas mal, ça sort de la princesse-à-délivrer. "Je crois qu'on est prêts à aimer les stars virtuelles, renchérit Chine Lanzmann, animatrice de l'émission Cyber Culture sur Canal+. Pour autant, faut-il forcément qu'elles aient de gros seins? "

Devenus des hommes, les joueurs de la génération Nintendo se tournent vers des héros de leur âge. "J'ai pensé qu'ils préféraient jouer avec les femmes, poursuit Toby Gard. Lara est une progression logique de cette idée." Compagne idéale du joueur solitaire, Lara colle à l'image de l'idéal féminin des 18-22 ans passés à la PlayStation de Sony. Solide, autonome et dominatrice, Lara rassurerait-elle les hommes en ces temps de crise?

"Ce fut un coup de foudre", avoue Jean-Louis, trentenaire, directeur d'agence de publicité, pas du tout attiré par les femmes, jouant deux heures par jour, six le week-end. "Lara est plus forte que tous les mecs : canon, ludique, un peu hard même, quand elle saute. On ne la lâche plus , on se donne du mal : il en faut de l'amour! " " Si elle existait, je ne la recommanderais pas, ironise Toby Gard. Lara est une psychopathe armée."

Sur l'Internet, Lara cartonne : en plus du site officiel, plus de 2500 autres lui sont dédiés, diffusant des images pirates de la belle dénudée. Sur les forums, les commentaires vont bon train : "Ça surprend de se retrouver dans la peau d'une femme ", ou encore "j'aimerais bien la diriger en petite tenue: on a beau être joueur et gentleman, on n'en est pas moins homme." Certains avouent des séances de "science-friction", joysticks en mains. D'autres restent de marbre: "La rencontrer? Non ! Le fantasme graphique ne nous aura pas ! "

"Cela confirme le caractère très plastique du désir humain, analyse Samuel Le Pastier, psychanalyste. Chacun y voit ce qu'il veut. Ne correspondrait-elle pas au désir de retrouver la femme-objet disparue aujourd'hui?" La femme ne serait-elle pas aussi l'avenir du jeu vidéo ? Réponse du "père" de Lara : "Tomb Raider a donné naissance à un nouveau genre beaucoup de titres de cette fin d'année mettent en scène une héroïne. Mais les gens s'en lasseront. C'est pourquoi notre prochain héros ne sera pas féminin." La rumeur parle d'un jeu autour de Léviathan. Un monstre peut en cacher un autre.

Le carburant du succès

Florence Serpette

Comment Tomb Raider est-il devenu un best-seller mondial ? Autopsie et analyse des composantes de la machine Lara Croft.

Des créateurs doués

Développé par le studio de création britannique Core Design, filiale de l'éditeur Eidos Interactive, Tomb Raider intègre tous les ingrédients techniques du moment pour emballer les joueurs : trois dimensions et temps réel. L'interactivité est à son maximum : le joueur complètement immergé devient acteur d'une incroyable aventure.

Une fille canon

Cette fille-là, elle est terrible ! Son "charisme", Sa poitrine plus que généreuse, ses sauts gracieux, ses petits cris, ses halètements à l'arrêt ponctués de quelques mouvements de bassin évocateurs capables de faire chavirer les plus fragiles : autant d'ingrédients savamment dosés pour emballer la planète des joueurs - à 96 % masculine.

Un éditeur rusé

Cotée en bourse sur le Nasdaq à New York, Eidos Interactive développe, édite et distribue des jeux pour PC et PlayStation. Opportuniste, cette société vient de signer un accord d'exclusivité avec Sony, moyennant une somme dont le montant n'a pas été dévoilé : la Playstation sera la seule console à bénéficier des prochaines versions de Tomb Raider.

Un marketing agressif

Devant le succès de Tomb Raider, les hommes de marketing d'Eidos mettent au point une gamme de produits dérivés à l'effigie de Lara pour accompagner la sortie du deuxième épisode : blousons Red Skin, montres, statuettes, disque, BD... Au total, le budget mondial dégagé pour le lancement de Tomb Raide, il est de 20 millions de francs.

Un bouche à oreille efficace

Ceux qui ont pratiqué Lara ne s'en remettent pas... et le font savoir ! Du coup, les exploits de Lara Croft sont devenus le centre de conversations animées entre ceux qui l'aiment et les autres, dont la presse et les forums sur l'lnternet profitent largement, au même titre que les frasques de Sharon Stone et autres Naomi Campbell.

Une suite attendue

Il faut battre le fer tant qu'il est encore chaud, dit le proverbe. Tomb Raide 2 est la digne suite du premier épisode (voir plus loin). Techniquement amélioré, son principe reste toutefois le même. Eidos Interactive s'est fixé pour objectif de dépasser les 500 000 ventes dans l'Hexagone, soit 200 000 pièces de plus que le premier épisode.

Au nom du père : Lara et ses hommes

Le succès de Tomb Raider tient à son créateur, Toby Gard. Nous l'avons rencontré. (Propos recueillis par Florence Serpette)

VSD Jeux Passion: Comment est née Lara?
Toby Gard : Nous voulions créer quelque chose de nouveau. A l'époque, l'idée d'un rôle principal féminin fut méprisée par les gens du marketing : les études ont montré qu'aucun jeu centré autour d'un héros féminin ne s'est jamais vendu. En fait, je pense qu'il n'y a jamais eu de bon jeu avec une héroïne... Il a fallu que nous nous battions pour que Lara soit le personnage principal. Il me semble qu'à partir d'un certain âge, les hommes préfèrent jouer avec les femmes dans les jeux d'action et de " baston ".

VSD: Lara est-elle votre idéal féminin?
T.B.: Lara est loin d'être mon idéal c'est une psychopathe armée d'un pistolet...

VSD: Votre petite amie est-elle jalouse de la femme que vous avez créé?
T.B.: Elle n'a pas à être jalouse. Lara est faite de polygones!

VSD: Comment analysez-vous le succès planétaire de Lara?
T.B.: Un personnage fort n'est rien sans un bon jeu. Et Tomb Raider est un bon jeu. Si on propulse Lara à tout va à coup d'opérations marketing, tout le monde va s'en lasser. Souvenons-nous comment Sonic (ndlr: la mascotte de Sega) a dégringolé depuis le manque de nouveaux jeux excitants et de qualité.

VSD: Selon vous, Lara aurait-elle été aussi connue Si elle était née plus tôt?
T.B.: Nous n'avions pas la technologie pour la créer dix ans plus tôt: les jeux étaient en deux dimensions, sans relief. Personne n'aurait craqué pour une Lara sans formes.

VSD: Que pensez-vous des réactions étonnantes de certains joueurs ?
T.B.: je suis content que les gens l'apprécient. Les photos de Lara nue : ça devait arriver, mais le mystère tombé, elle perd son pouvoir de séduction. Quoi qu'il en soit, elle fait partie maintenant du domaine public et personne ne peut la contrôler.

VSD : Aujourd'hui, vous avez créé votre société, Confounding Factor. Pourquoi avoir abandonné Lara?
T.B.: j'ai imaginé Tomb Raider il y a quatre ans : pour moi, c'est très loin. Avec Paul Douglas, mon partenaire et programmeur principal de Tomb Raider, nous avons créé notre société pour avoir la liberté de passer la vitesse supérieure. Ce sur quoi nous travaillons sera incroyable. Au vu du succès de Tomb Raider, Eidos voulait exploiter Lara avec des suites. Nous avions des idées bien meilleures. Les gens ne veulent pas qu'on leur resserve les mêmes trucs.

Adieu Coeur Caraïbes, bonjour Vanessa Croft

Texte David Téné, photos Yves Bottalico

"Je rêve d'incarner Tomb Raider"

Vanessa Demouy en Lara CroftVanessa Demouy a découvert Tomb Raider et sa superstar virtuelle Lara Croft lors d'une interview pour Playstation Magazine. Elle en est devenue complètement fan. Pour l'aider à réaliser son rêve - interpréter le rôle de Lara Croft sur grand écran -, VSD Jeux Passion l'a mise en scène dans des décors créés sur mesure.

Il existe trois Lara Croft : l'originale, faite de bits et de pixels, est une image de synthèse ; la deuxième est anglaise : c'est celle qui a été choisie officiellement par l'éditeur du jeu pour l'incarner dans la vraie vie. Et puis, il y a Vanessa Demouy, qu'on imagine plus volontiers dans la peau de cette héroïne intrépide et sexy. Toutes deux ont non seulement un joli minois et des formes généreuses, mais aussi un caractère de battante : l'une comme l'autre ont dû franchir les obstacles un à un pour accéder au statut de star.

Vanessa Demouy en Lara Croft"Lara est une aventurière, une vraie. Elle évolue dans un univers dangereux, truffé de pièges et de créatures sauvages, dans lequel on ne s'attend pas à voir une femme. Elle se débrouille plutôt pas mal. En plus, elle est jolie..."

Vanessa connaît Lara sur le bout des doigts. Alors, Si Tomb Raider était un film, c'est sûr, elle en serait l'actrice principale : " J'adore ce jeu. Je trouve le mélange aventure et combats bien dosé. Si l'on devait en faire un film, j'aimerais beaucoup interpréter le rôle de Lara Croft qui, pour une fois, a le beau rôle. Je le verrais bien mis en en scène par John Woo, pour son style à la fois classique et complètement fou. le suis sûre qu'il retranscrirait à merveille l'univers de Tomb Raider."

Vanessa Demouy en Lara CroftElle imagine John Woo, mais aussi Quentin Tarantino, ou encore Luc Besson : "Avec Nikita, Luc a réussi un film formidable : il a permis à Anne Parillaud de prouver que les femmes pouvaient tenir le rôle principal dans un film d'action. De Mad Max à Terminator, il n'y en a que pour les musclés... Les femmes doivent se contenter des rôles de gentilles filles un peu braves qui attendent d'être délivrées. Ou de ceux de vilaines traîtresses, toujours jolies, mais avec un mauvais fond. Il est temps que les metteurs en scène se mettent à avoir un peu d'imagination. Qu'ils s'inspirent des jeux vidéo ! "

Alors, pour aider cette ex-Lolita à se faire entendre, nous lui avons concocté un scénario en béton armé. Pour qu'elle nous montre qu'elle est plus qu'un mannequin de classe...

Vanessa Demouy en Lara Croft