. TR1 TR2 TR3 TR4 TR5 TR6 TR7 TRA TR8 TR AS ROTTR SOTTR LCGOL LCTOO LC GO PORTABLES FILMS LIVRES

                                     Lara Croft News Fans Boutique Le site Contact

L'article de PlayStation Magazine

Octobre 1997


Un peu plus Lara, toujours très Croft

Après avoir connu le succès planétaire que l'on connaît, il semblait évident que Tomb Raider bénéficierait d'une suite. L'aura de Lara (répétez ça en boucle rapidement) n'a jamais été aussi grande qu'aujourd'hui, à l'heure où le deuxième volet de ses aventures doit sortir. Tout le monde l'attend donc avec impatience, et trépigne, espérant être une nouvelle fois émerveillé. Chronique d'un succès annoncé.

Pour mémoire, rappelons rapidement que Tomb Raider 2 met en scène les membres d'une secte que l'on devine redoutable : la Fiama Nera. Ces derniers poursuivront Lara dans tous ses déplacements à travers le globe : Muraille de Chine, Tibet, Venise... La relique désirée par notre drôle de dame virtuelle - la dague de Xian - ne sera assurément pas facile à obtenir. Ceci étant dit, voyons quels sont les points forts qui peuvent rendre ce jeu indispensable.

Pourquoi Tomb Raider 2 va cartonner ?

1. Lara est canon. Lara est devenu un véritable phénomène, et ce dans le bon sens du terme. Bien qu'elle ne soit qu'un personnage virtuel, on fait néanmoins référence à elle comme à une véritable personne, en disant des choses assez recherchées, du genre : « C'est vrai qu'elle est bien foutue », ou « T'as vu comme elle est canon quand on plonge dans l'eau ? », ou encore, la voyant affronter un lion, « Ouah, belle bête ! ». Bref, on l'aime généralement beaucoup, parce qu'elle fait preuve de caractère. La retrouver est donc forcément une bonne chose. Premier point.

2. Lara fait de la moto des neiges. Eh oui, elle ne se déplace plus uniquement sur ses jolies petites gambettes, mais peut désormais conduire différents engins. Un plus non négligeable qui ravira les fans de simulation et de jolies filles.

3. Lara a une nouvelle garde-robe. Il fait froid ? Lara enfile un gros blouson d'aviateur et réchauffe son corps frêle avec de la peau de mouton mort. Il faut plonger et faire trempette ? Lara ne plonge plus toute habillée, mais fend désormais les eaux en maillot de bain. Des détails, peut-être, mais qui ajoutent à la vraisemblance de l'ensemble. Si si, c'est important.

4. Lara doit affronter de nouveaux ennemis. Beaucoup d'humains, bien sûr (armés de flingues, de matraques, ou encore accompagnés de chiens), mais aussi des animaux, et pas seulement terrestres. Les requins de Venise (bien connus) essaieront de lui arracher un morceau de maillot avec leurs dents, par exemple. Bref, ça risque d'être encore plus tripant, et ça c'est bien.

5. Lara peut faire de nouveaux trucs déments. Comme allumer une torche ou bien grimper à la force du poignet le long d'un mur. Oui bon, ça n'a peut-être pas l'air très excitant comme ça, mais cela prouve au moins que Tomb Raider 2 profite tout de même de quelques petits plus. L'effet de lumière décroissant de la torche, par exemple, est une idée géniale.

6. Lara sort avec Bono. Et là, c'est la classe. Comme nous vous l'avons déjà dit, Lara se retrouvera sur un écran géant durant la tournée européenne de "You Two" (vous avez vu le nouveau t-shirt "anatomique" de Bono?). Une façon d'en mettre plein la vue aux spectateurs en élevant Lara au rang de rock star.

7. Lara existe, on l'a vue ! Mais son état civil indique que la belle se nomme Rhona Mitra. Cette jeune anglaise de 21-22 ans incarne en effet la belle et a tout adopté de son look : son haut moulant, ses petites lunettes réfléchissantes et sa longue natte qui lui descend voluptueusement dans le dos. Assez canon elle aussi, elle risque de s'attirer rapidement un noyau dur de fans. Rhona a d'ores et déjà un projet sur le feu : celui d'un single baptisé "Get Naked" (traduc : "Mettez-vous à poil"). Le disque sortira en même temps que le jeu. Aura-t-il autant de succès que ce dernier ? C'est à voir... Toujours est-il que le phénomène Lara ne s'arrête pas là puisqu'un film et plusieurs bandes dessinées sont également en route. De la surexploitation ? Oui, oh, tout de suite...

Ces détails sur lesquels nous nous sommes étendus ne sont que quelques-uns des points marquants de l'arrivée de Tomb Raider 2. Des qualités, ce jeu en a sûrement d'autres. Nous les découvrirons lorsque nous aurons, enfin, le jeu entre les mains, et vous les ferons partager lors du test, le mois prochain. C'est long, un mois...

Lara Croft existe, nous l'avons vue

Rhona Mitra. Brune typée au regard de braise, Rhona Nathasma Mitra de son vrai nom est le sosie live de Lara Croft. Pour nous, elle a accepté de se livrer, avec son franc-parler et ses points de vue arrêtés. Ça nous a bien plu et l'on espère simplement qu'elle sera de passage dans nos locaux... En attendant, profitez des confidences d'une super-star qui n'a rien de virtuel.

PlayStation Magazine : Parlez-nous un peu de vous...
Rhona Mitra : Moitié indienne, moitié irlandaise, je suis née et ai été élevée en Angleterre. J'ai commencé mon boulot de comédienne dans des feuilletons TV en attendant un rôle dans deux longs métrages qui seront réalisés prochainement.

PM : Comment 'est effectuée la rencontre Rhona/Lara ?
RM : A l'époque, je jouais dans une pièce de théâtre à Londres et mes frères n'arrêtaient pas de me bassiner avec Tomb Raider. Je n'avais jamais touché aux jeux vidéo de ma vie... Mais ils ont insisté pour me voir jouer, prétextant que je ressemblais trop à Lara. Ça m'a tellement plu que j'ai écrit à Eidos sans savoir qu'ils recherchaient un sosie de l'héroïne en live... et j'ai eu le job !

PM : Ça fait quoi d'interpréter un personnage de jeu vidéo ?
RM : Attention, je n'essaie pas d'entrer dans la peau d'un héros de pixels ! Je m'inspire de la part d'émotion qu'il y a en Lara pour ce rôle. Elle, l'aventurière qui roule sa bosse partout dans le monde, qui me ressemble beaucoup d'ailleurs, autant physiquement que psychologiquement... Ce qui m'aide, c'est que Lara a vraiment une histoire, contrairement à d'autres personnages de jeu. Je me sens vraiment proche d'elle.

PM : Quels sont vos points communs avec Lara ?
RM : Exceptée la ressemblance physique, nous nous ressemblons parce que nous faisons plus ou moins le même taff : nous sommes des mercenaires et nous parcourons le monde... Comme elle, je sais ce que je veux, quand je le veux. Je laisse mes émotions de côté.

PM : Quel est le genre de mec qui fait craquer Lara ?
RM : Les vrais de vrais, si vous voyez ce que je veux dire.

PM : Aimeriez-vous être la vraie Indiana Jane, dans la vie ?
RM : Si j'aimerais être Lara ? Mais, je SUIS Lara... Blague à part, j'adorerais participer à des aventures aussi palpitantes que celles de Lara... Et ne jamais mourir, bien sûr, malgré le danger et les pièges !

PM : Qu'est-ce qui vous plaît - et vous déplaît - dans ce rôle ?
RM : Incarner la première idole virtuelle et lui donner vie autrement que via un écran de TV est ce qui m'a fait flasher. A l'inverse, je redoute que les fans ne captent pas le message. Je veux dire, qu'ils passent sous silence la véritable signification du phénomène, car cet engouement pour un être virtuel constitue une révolution en soi...

PM : Comment réagissez-vous face aux fans en folie comme c'était le cas à l'ECTS ?
RM : C'est génial d'être en contact avec ceux qui adulent Lara Croft... Ça m'a fait plaisir d'avoir affaire à autre chose que des statistiques sur un bout de papier. Je ne crois pas que le monde du jeu vidéo ait déjà connu ça.

PM : Au fait, c'est quoi cette histoire de single dédié à Tomb Raider ?
RM : Je chante, c'est vrai. J'ai même enregistré un album en collaboration avec Dave Stewart. Pour retranscrire le background de Lara en musique, il a décidé de nous immerger dans des mondes organiques. Les plantes et les voyages sont une intarissable source d'inspiration... La première moitié du disque a donc été enregistrée en Jamaïque et la seconde moitié, sur un bateau remontant le fleuve Amazone. Résultat : chaque chanson est un mélange de pop, de rock, de cyber et de bruits naturels. Livrée quelque peu à moi-même, en pleine flore sauvage, je me suis sentie envahie par l'âme de Lara. C'était très étrange, comme sensation.

PM : Des projets ?
RM : Plusieurs petites choses, oui. Il n'y a aucune certitude quant à une adaptation filmée des prouesses de Lara. Si tel est le cas, il se pourrait de toutes façons qu'Hollywood décide d'engager une actrice plus célèbre pour incarner l'héroïne. Pourtant, j'aimerais tenter ma chance. Mais je redoute que l'aspect commercial prime sur l'aspect artistique dans un long métrage comme celui-là. Ce serait regrettable...